Après 18 mois de fermeture en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19, les frontières des États-Unis sont désormais ouvertes aux voyageurs en provenance de l’étranger, depuis ce lundi 8 novembre 2021. Toutefois, les autorités américaines ont mis en place certaines conditions pour l’entrée des voyageurs sur leur territoire.

Annoncée dans un premier temps pour le 1er novembre, selon une déclaration d’un porte-parole de la Maison Blanche en septembre dernier, la réouverture des frontières américaines a été reportée finalement pour le 8 novembre. Ainsi depuis ce lundi, les frontières US sont enfin rouvertes aux voyageurs en provenance de l’étranger, sous certaines conditions qui seront détaillées dans cet article.

Les voyageurs en provenance de 33 pays autorisés à entrer aux USA

Les frontières américaines sont donc ouvertes aux voyageurs vaccinés en provenance de plusieurs pays. Il s’agit des 26 pays européens de l'espace Schengen, dont la France, l'Italie, l'Espagne, la Belgique, la Suisse, le Portugal et la Grèce, mais aussi la Grande-Bretagne et l'Irlande. Le gouvernement américain a également autorisé les voyageurs en provenance de la Chine, l'Inde, l'Afrique du Sud, l'Iran et le Brésil. À signaler que cela concerne le pays de provenance et non la nationalité des voyageurs.  Cela veut dire que toutes les nationalités sont autorisées à voyager à nouveau vers les USA par voie aérienne, y compris donc les Algériens s’ils voyagent depuis l’un des 33 pays concernés.

À lire aussi :  France-Algérie : Les prix des billets d'avion en hausse

Voici les conditions d'entrée aux États-Unis

« Les voyageurs étrangers doivent être entièrement vaccinés et fournir une preuve de leur statut vaccinal avant de monter à bord d'un avion pour se rendre aux États-Unis », a annoncé l'administration américaine. Toutefois, l'obligation de vaccination n'est pas imposée aux moins de 18 ans, mais ils doivent en revanche apporter la preuve d'un test négatif au Covid-19 de 24 heures avant le voyage vers les États-Unis. Les enfants non vaccinés de deux ans et plus sont obligés de présenter un test PCR négatif de 72 heures.

Les États-Unis autorisent tous les vaccins reconnus par l'OMS à savoir : AstraZeneca, Johnson & Johnson, Moderna, Pfizer/BioNTech, Sinopharm et Sinovac. Même les combinaisons de vaccins différents pour la première dose et les rappels sont autorisées. Toutefois, en plus de présenter une preuve de vaccination contre le Covid-19, les voyageurs doivent présenter un test PCR datant de 72 heures avant leur voyage vers les États-Unis. Le port du masque est également obligatoire.