Après une accalmie qui a duré quelques semaines, la pandémie de Covid-19 connait ces derniers jours une flambée à travers plusieurs pays au monde avec la hausse du nombre de contaminés. C’est le cas particulièrement en Europe où certains pays à l’instar de l’Allemagne ont enregistré cette semaine un nombre record de nouveaux cas.  

Ce que les spécialistes redoutaient il y a quelques semaines est finalement arrivé. La pandémie de Covid-19 n’est toujours pas anéantie en dépit de la large campagne de vaccination entamée il y a presque une année. Les nouveaux variants de ce virus ont fait que les vagues de la pandémie se succèdent l’une après l’autre. En Europe on parle déjà de la cinquième vague qui s’apprête à envahir de nombreux pays à l’image de la France.

La situation n’est pas en reste dans le sud du vieux continent, où le taux de vaccination est insignifiant par rapport aux pays développés. C’est le cas de l’Algérie où la campagne de vaccination lancée en janvier dernier n’a pas atteint les objectifs tracés par les autorités sanitaires, à savoir la vaccination de 70 % de la population. Un taux nécessaire, selon les spécialistes, afin d’atteindre l’immunité collective.

La quatrième vague de Covid-19 est officiellement arrivée en Algérie, selon Fawzi Derrar

D’ailleurs, le gouvernement n’a pas écarté en octobre dernier la résurgence de la pandémie en Algérie, juste après la décision des autorités de lever le confinement, alors que le pays enregistrait moins d’une centaine de nouveaux cas par jour. « La levée de la mesure de confinement partiel à domicile sur l’ensemble du territoire national, consécutivement à la diminution des cas de contamination enregistrée ces derniers jours, ne signifie pas pour autant que le risque soit totalement écarté et qu’elle ne doit pas conduire au relâchement de la vigilance de la part des citoyens », ont souligné les services du premier ministère dans un communiqué publié le 18 octobre.

À lire aussi :  France : La ruse qu'un Marocain a trouvée pour retarder son expulsion

Moins d’un mois après, ce que redoutaient les autorités et affirmaient les spécialistes s’est confirmé. En effet, le directeur général de l’Institut Pasteur d’Alger (IPA) et membre du comité scientifique chargé du suivi et de l’évolution de l’épidémie de Covid-19, le professeur Fawzi Derrar, a affirmé ce dimanche 14 novembre que l’Algérie est officiellement entrée dans la quatrième vague de la pandémie de coronavirus.

« La vaccination est le seul moyen pour atténuer les dégâts de Covid-19 », affirme le DG de l’Institut Pasteur

« La quatrième vague de la pandémie de covid-19 est officiellement arrivée en Algérie », affirme le DG de l’Institut Pasteur d’Alger dans une déclaration à la chaine Echorouk News, non sans préciser que « la vaccination est le seul moyen pour atténuer les dégâts de ce virus ». Fawzi Derrar n’a d’ailleurs pas  écarté « l’arrive d’une cinquième vague » en raison « de la baisse enregistrée dans la campagne de vaccination en Algérie », explique-t-il.

« Le nombre de citoyens qui se font vacciner est très insignifiant ces derniers jours et j’appelle la population à se rendre dans les centres de vaccination le plus vite possible afin d’éviter le scénario catastrophique de juillet dernier », explique-t-il. « L’Algérie dispose actuellement d’un stock de 13 millions de doses de vaccins contre le Covid-19 et nous allons recevoir 5 millions de doses avant la fin du mois en cours », ajoute-t-il.

À lire aussi :  France : Pourquoi la délivrance de titres de séjour tarde ?