Le procès de l'affaire de la sextape impliquant l’attaquant international français Karim Benzema s'est déroulé les 20 et 21 octobre 2021 au tribunal de Paris. Laissé en délibéré, le jugement est rendu ce mercredi 24 novembre.

L'affaire remonte au 6 octobre 2015, quand Karim Benzema est allé voir son coéquipier Mathieu Valbuena dans sa chambre lors d'un stage de l’Equipe de France à Clairefontaine. Benzema explique à son coéquipier qu'il peut lui « présenter quelqu'un de confiance » pour l'aider « à gérer » la possible publication d'une vidéo compromettante, selon l'ordonnance de renvoi dévoilée par l'AFP.

Le procès de l'affaire de la sextape

Après plus de 5 années d'instruction, le procès de cette affaire, qui a fait les choux gras de la presse et surtout coûté sa place à Karim Benzema en équipe de France, avant son rappel en mai dernier à la veille de l'Euro 2020, a eu lieu le 20 octobre dernier au tribunal de Versailles à Paris. Un procès qui a vu la présence de Mathieu Valbuena alors que Karim Benzema, pris par des engagements professionnel avec le Real Madrid, a été représenté par ses avocats.

L'attaquant du Real Madrid a été jugé avec son ami d’enfance Karim Zouaoui et 3 autres prévenus : Axel Angot, Mustapha Zouaoui et Younes Houass. Selon l'arrêt de renvoi, Karim Benzema et les 4 autres prévenus sont accusés d’avoir participé à des degrés diverses à un chantage à la sextape à l'encontre de Mathieu Valbuena, ancien partenaire de l’attaquant du Real Madrid en équipe de France.

À lire aussi :  Privée du soutien financier de l'État, la JS Kabylie crie à l'abandon

Karim Benzema condamné à une année de prison avec sursis

À l’issue de son réquisitoire, le ministère public a requis 10 mois de prison avec sursis contre Karim Benzema, accusé de complicité de tentative de chantage sur Mathieu Valbuena dans cette affaire qui a fait scandale. Une amende de 75 000 d'euros a également été demandée contre l'attaquant de l'équipe de France.

Et comme attendu, le verdict de ce procès a été rendu dans la matinée du mercredi 24 novembre. Le tribunal correctionnel de Versailles a reconnu Karim Benzema coupable de complicité de tentative de chantage sur son ancien coéquipier chez les Bleus, Mathieu Valbuena, dans l'affaire de la sextape. Karim Benzema a été condamné à un an de prison avec sursis et 75 000 euros d'amende.

Karim Benzema, qui n'était pas présent ce mercredi au tribunal pour prendre connaissance du jugement, a décidé de faire appel de sa condamnation. C'est ce qu’ont annoncé ses avocats aux journalistes juste après l’annonce du verdict. « On est assez sidéré par ce jugement. L’appel s’impose parce que Karim Benzema n’a rien à se reprocher. Il sera innocenté à hauteur de cet appel », affirme à ce propos maître Antoine Vey,  l’avocat de Karim Benzema, sur BMFTV.