Alors que le Maroc s'apprĂȘtait Ă  recevoir des milliers de visiteurs pour les fĂȘte de fin d'annĂ©e, la suspension des vols d'une compagnie de transport aĂ©rien a donnĂ© un coup de massue au secteur touristique. En effet, la dĂ©cision de la compagnie EasyJet de suspendre tous ses vols Ă  destination du Maroc jusqu'Ă  janvier 2022 a refroidi l'enthousiasme des opĂ©rateurs touristiques marocains.

Cette décision intervient quelques jours aprÚs que les autorités marocaines ont décidé d'obliger les compagnies de transport de rapatrier à leurs frais tous les passagers testés positifs au Covid-19 à leur arrivée. En effet, EasyJet a décidé de suspendre ses vols vers le Maroc, d'abrod pour 5 jours et ensuite jusqu'au mois de janvier 2022.

Les opérateurs touristiques marocains ont exprimé leurs craintes que d'autres compagnies suivent l'exemple d'EasyJet pour ne pas avoir à rapatrier, à leur charge, les passagers testés positifs. D'autant que l'action de la compagnie suisse a déjà eu un impact sur le secteur du tourisme au Maroc.

Plusieurs hĂŽtels marocains affirment que leurs clients, qui ont rĂ©servĂ© pour la pĂ©riode des fĂȘtes de la fin d'annĂ©e, ont appelĂ© pour annuler leurs rĂ©servations aprĂšs avoir Ă©tĂ© avisĂ© par la compagnie de l'annulation de ses vols.

Au Maroc, on craint dĂ©sormais que la situation s’aggrave, avec des dĂ©cisions similaires d'autres compagnies. Ces opĂ©rateurs, qui remettent en cause le durcissement des mesures d'entrĂ©e au Maroc, espĂšrent que le gouvernement revienne sur ses dĂ©cisions dans une tentative de sauver un secteur dĂ©jĂ  en difficultĂ©.

Il faut souligner que le secteur du tourisme au Maroc a du mal Ă  reprendre ses activitĂ©s aprĂšs la crise sanitaire. La reprise est trĂšs timide dans les principales villes touristiques du royaume. Selon les experts du secteurs, ces villes tournent Ă  14 Ă  15 % seulement de leurs capacitĂ©s d’hĂ©bergement. Les professionnels du tourisme dĂ©sespĂšrent face Ă  une reprise timide des activitĂ©s. Ils affirment que si des mesures concrĂštes pour attirer les touristes Ă©trangers ne sont pas prises, plusieurs Ă©tablissement vont faire faillite.