La France est considérée comme un partenaire économique important pour l'Algérie. En témoignent les échanges commerciaux entre les deux pays, qui se chiffrent en dizaines de milliards d’euros chaque année. Toutefois, la tendance est à la baisse, comme le démontrent les chiffres des échanges commerciaux durant le premier semestre de l'année 2021.

La France a conservé en 2020 son rang de deuxième fournisseur de l'Algérie, avec une part de marché de 10,6 %, derrière la Chine (16,8 %) et devant l’Italie (7,1 %), l’Allemagne (6,5 %) et l’Espagne (6,2 %), relèvent des statistiques officielles françaises. La France est également le deuxième client de l’Algérie en 2020, avec 13,3 % du total des exportations algériennes, derrière l'Italie (14,7 %) et devant l’Espagne (10 %) et la Chine (5 %).

Les importations algériennes à partir de la France baissent de 18 %

Toutefois, les échanges commerciaux entre l’Algérie et la France avoisinent les 3,6 milliards d’euros au premier semestre 2021, en baisse de 2 % par rapport à la même période de l’année 2020, dont 18 % de baisse des importations algériennes, selon les chiffres de la Direction générale du Trésor publiés sur le site du ministère français de l’Economie, des Finances et de la Relance.

En 2020, les échanges commerciaux entre l’Algérie et la France ont atteint 6,9 milliards d'euros, selon la même source, qui précise que « les échanges commerciaux entre la France et l’Algérie ont marqué un net ralentissement en 2020 (-24 %, dont -15 % pour les exportations françaises), une tendance confirmée au premier semestre 2021 (-2 %, dont -18 % de nos ventes) ». Cette baisse des échanges est justifiée par « le contexte du ralentissement économique provoqué par la crise sanitaire et de la mise en place de barrières tarifaires et non-tarifaires ».

La France a exporté vers l’Algérie, durant le premier semestre de l’année en cours, 1,9 milliard d’euros de biens, en recul de 17,5% par rapport à la même période de l’année 2020. Dans les détails, les statistiques font état du recul des importations algériennes depuis la France de produits agricoles de 57 % à 412 millions d’euros ainsi que des produits pharmaceutiques de 24 % à 171 millions d’euros par rapport à l'année 2020.

Les exportations françaises vers l’Algérie de matériels de transport ont connu une progression de 61 % pour atteindre 366 millions d’euros, avec une forte augmentation des ventes de véhicules automobiles au premier semestre 2021, totalisant 301 millions d’euros, soit une hausse de 24% par rapport à la même période de l’année 2020.

En 2020 les principaux produits français exportés vers l’Algérie étaient : les produits agricoles (810 millions d’euros), les produits pharmaceutiques (434 millions d’euros) et les véhicules et accessoires automobiles (334 millions d’euros).

91% des importations françaises depuis l'Algérie sont constituées d'hydrocarbures

Les importations françaises en provenance de l’Algérie ont atteint 1,7 milliards d’euros durant les 6 premiers mois de 2021, soit une hausse de 22,5% par rapport à 2020. Les exportations algériennes vers la France sont constituées essentiellement d'hydrocarbures (91 %), selon la même source.