La tenue de la CAN 2021, prévue dans moins d'un mois au Cameroun, est sujette à de nombreuses interrogations. Depuis quelques jours, plusieurs informations font état de la possibilité de voir cette compétition reportée ou délocalisée vers un autre pays, voir complètement annulée. S'y ajoute alors cette menace des clubs européens de ne pas libérer leurs joueurs convoqués pour la CAN en janvier et février 2022.

Au interrogations sur la tenue de la CAN 2021 au Cameroun s'ajoute donc cette menace de l'Association des clubs européens (ECA) de ne pas libérer les joueurs convoqués par les équipes nationales. L’association, présidée par le patron du PSG, Nasser El Khelaifi, a soulevé l’absence d’un protocole sanitaire en vue de cette compétition et a saisi la FIFA afin de l'informer de son intention de ne pas libérer les joueurs en vue de la CAN prévue du 9 janvier au 6 février 2022.

La CAF répond aux menaces des clubs européens

Dans une lettre adressée le 10 décembre à la FIFA et révélée par les médias le 15 décembre, l'ECA a carrément menacé de ne pas laisser ses joueurs africains retenus par leurs différentes sélections rejoindre le Cameroun. L'associtaion invoque « le manque de certitudes sur les protocoles sanitaires » mis en place par les organisateurs de la compétition africaine.

Une menace qui n’a pas laissé insensible la Confédération africaine de football (CAF), qui a réagi par la voix  de son secrétaire général, Véron Mosengo-Omba. Ce dernier a affirmé dans une déclaration le 16 décembre à l’AFP que « l’ECA n’est pas l’employeur des joueurs sélectionnés pour la CAN, n’a pas de rapport contractuel avec eux, donc ne peut pas interdire leur libération ».

La CAF a également publié, le jeudi 16 décembre, un communiqué de presse conjoint avec le  Gouvernement camerounais et la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) sur le protocole sanitaire qui sera mis en place lors de la CAN 2021. Un communiqué sous forme de réponse aux craintes soulevées par les clubs européens à propos de cette question.

Les mesures sanitaires pour la CAN 2021

« Les supporters ne pourront accéder aux stades dans lesquels se joueront les matches de la CAN-2021 que s’ils sont entièrement vaccinés et  présentent un test PCR négatif de moins de 72h ou d’un TDR antigénique négatif de moins de 24 heures. Les autorités sanitaires compétentes  prendront toutes les mesures nécessaires pour faciliter la vaccination et la réalisation des tests COVID sur l’ensemble des sites de la compétition », a expliqué la CAF dans son communiqué.

L'instance dirigeante du football africain, qui veut surtout rassurer les clubs européens où évoluent des joueurs africains retenus pour le tournoi, a précisé que « dans un souci d’objectivité et de neutralité et en vue de garantir les mesures de confiance de part et d’autre, la CAF va faire appel à un laboratoire indépendant internationalement reconnu pour tester les joueurs des équipes  nationales qualifiées et leur encadrement ».