Le coup d'envoi de la CAN 2021 est prévu dans moins d'un mois au Cameroun, avec la participation de 24 sélections africaines, dont l'Algérie – championne en titre. Une compétition qui risque toutefois de perdre tout son charme en raison de la probable non-participation de nombreux joueurs africains évoluant dans les plus grands clubs d'Europe.

Les regards de millions d'Africains et dans d'autres contrées du monde où l'on aime le football seront rivés à partir du 6 janvier sur le Cameroun, pays hôte de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2021). Une compétition qui ne cesse de prendre de l'importance grâce notamment à la qualité des joueurs qui y participent, dont la majorité évoluent dans les meilleurs clubs d'Europe.

En effet, sur les 24 nations qualifiées à cette compétition, la quasi-majorité d'entre elles font appel à des joueurs qui évoluent dans les différents championnats européens. Dans certaines sélections, plus de 90 % de l'effectif vient d'Europe. C'est le cas à titre d’exemple de la sélection algérienne, composée en majorité d’éléments qui jouent à l’étranger.

L'Association européenne des clubs saisit la FIFA à propos de la CAN 2021

Mais la donne pour la prochaine CAN pourrait complètement changer à la suite des brandies par de nombreux clubs européens de ne pas libérer leurs joueurs. En effet, dans une lettre adressée à la FIFA, l'Association européenne des clubs (ECA) a menacé de ne pas libérer les joueurs internationaux pour la Coupe d'Afrique des nations prévue au Cameroun du 9 janvier au 6 février 2022.

À lire aussi :  La Coupe du monde au Qatar lancée plus tôt que prévu ?

Dans sa lettre divulguée par des médias ce mercredi 15 décembre, l'Association européenne des clubs (ECA) a saisi le 10 décembre dernier la FIFA pour afficher son inquiétude quant à « l'absence de protocole sanitaire » lié à la pandémie de Covid-19 à l’occasion de ce tournoi continental.

« À notre connaissance, la Confédération africaine de football n'a pas encore rendu public un protocole médical et opérationnel adapté pour le tournoi de la CAN, en l'absence duquel les clubs ne seront pas en mesure de libérer leurs joueurs pour le tournoi », écrit l’ECA dans son courrier adressé le 10 décembre à la FIFA.

L'ECA a également cité dans sa requête adressée à la FIFA « le risque d'une absence des internationaux plus longue, en raison des quarantaines et restrictions de déplacement  liées notamment à l'émergence du variant Omicron du coronavirus ».

À ce propos l’ECA a mis en exergue la règle établie en août 2020 par la FIFA stipulant que « les clubs peuvent retenir leurs joueurs si une quarantaine d'au moins cinq jours est obligatoire à compter de l'arrivée sur le lieu où est censé se disputer le match de l'équipe nationale  du joueur ou sur le lieu du club de celui-ci à son retour ».

La CAN 2021 sans Riyad Mahrez, Mohamed Salah, Hakim Ziyeche et Seydou Mané ?

La question que se posent aujourd’hui les millions de supporters des équipes nationales africaines est celle de savoir quelle sera la réponse de la FIFA aux « menaces » des clubs européens. L'ECA va-t-elle mettre à exécution ses menaces de ne pas libérer ses joueurs pour la CAN-2021 ? Ou bien la FIFA interviendra-t-elle en faveur des sélections africaines ? Ce qui est sûr, c'est qu'il serait dur d'imaginer une Coupe d'Afrique des nations sans la présence des stars du continent, à l’image de Riyad Mahrez (Algérie), Mohamed Salah (Égypte), Hakim Ziyeche (Maroc) et Seydou Mané (Sénegal).