Ces derniers jours, plusieurs informations ont circulé à propos d'une probable délocalisation de la CAN 2021, prévue en janvier prochain, depuis le Cameroun vers un autre pays. La raison invoquée serait liée au retard enregistré par les autorités camerounaises dans de nombreux domaines liés à l’organisation de cette compétition continentale.

Alors que les vingt-quatre sélections qualifiées pour la prochaine CAN 2021 mettent le cap sur ce rendez-vous prévu du 9 janvier au 6 février 2022, les choses ne semblent pas aller comme prévu concernant le volet organisationnel. En effet, le Cameroun, pays hôte de cette compétition, enregistre un énorme retard en matière d’organisation, il s’agit notamment du volet infrastructurel et de celui de la logistique.

La CAF va-t-elle retirer au Cameroun l'organisation de la CAN 2021 ?

De nombreux médias ont rapporté récemment que la CAF a exprimé son inquiétude quant à l'avancement des travaux du Stade d'Olembé, qui devrait abriter la cérémonie d’ouverture et la première rencontre de la CAN 2021. Dans un courrier daté du 17 novembre dernier, le secrétaire général de la CAF, Véron Mosengo, a exprimé ses « sérieuses inquiétudes » aux autorités camerounaises concernant l’organisation de cette CAN, non sans fixer un ultimatum aux organisateurs. Faute de quoi la CAF menace les autorités camerounaises de leur retirer l’organisation du tournoi et de la confier à un autre pays.

À lire aussi :  Privée du soutien financier de l'État, la JS Kabylie crie à l'abandon

Selon les mêmes sources, la CAF qui avait fixé la date du 30 novembre comme ultimatum aux autorités camerounaises a d’ores et déjà mis en place un plan B pour l’organisation de la CAN-2021 à sa date initiale. Dans le cas du retrait de l’organisation au Cameroun, le comité exécutif de la CAF aurait choisi deux options : attribuer l’organisation du tournoi au Maroc ou au Qatar.

La réponse du directeur de communication de la CAF concernant les rumeurs sur la délocalisation de la CAN 2021

Alors que ce problème de stade semble être réglé, voilà que surgit un nouveau couac. En effet, des informations ont circulé ces dernières heures faisant état que la CAN-2021 pourrait être délocalisée du Cameroun à la suite de la récente découverte du nouveau variant Omicron de Covid-19. Un variant qui a contraint de nombreux pays à fermer leurs frontières avec certains pays d’Afrique australe, dont ceux qualifiés à cette CAN à l’instar du Nigeria.

Une information que l’instance du football africain a tenu à démentir, le mardi 7 décembre par la voix du directeur de la communication de la CAF, Alex Siewe. « Ni la CAF ni les principaux responsables camerounais n'avaient discuté de tels événements. Nous ne pouvons pas continuer à passer du temps à gérer les rumeurs », a-t-il déclaré à BBC News Africa.

À lire aussi :  Coupe du monde 2022 : Paris boycotte et coopère au même temps avec le Qatar

Le même responsable a indiqué que cette question ne figure pas à l'ordre du jour de la CAF. « Nous n'avons reçu aucun autre message ou information de nos dirigeants concernant le report de la CAN ou sa délocalisation vers un autre pays. Nous n'en avons pas discuté lors de toutes nos dernières réunions », ajoute-t-il, non sans préciser que « le personnel de la CAF est arrivé au Cameroun cette semaine pour organiser la phase finale de la CAN ».