Alors que les tensions entre l’Algérie et le Maroc ont atteint leur paroxysme, la course à l'armement entre les deux pays s’intensifie. En effet, le royaume chérifien s'est doté de sa première base de défense anti-aérienne de longue portée, selon le journal espagnol spécialisé Defensa.

La même source affirme que ce système a été installé à Sidi Yahia El Gharb, à 50 km au nord de la capitale Rabat. Cette base d’une superficie de 42 000 m² a déjà accueilli, au milieu de cette année, une des quatre batteries du système chinois de défense anti-aérienne FD-2000B, commandé par le Maroc en 2017. L’activation de ce premier lot a été faite il y a quelques semaines indique Defensa.

Ce système de défense est considéré par les spécialistes en armement comme un dérivé du célèbre système russe S-300. Le FD-2000B est une version à l’export du système de défense anti-aérienne HQ-9B, fabriqué par l’entreprise CASIC Defense Corporation (China Aerospace Science and Industry Corporation), dont la portée d’interception peut aller jusqu’à 300 km à une hauteur de 30 km, avec un radar qui peut détecter des cibles à 280 km. Le site spécialisé Defensa révèle également que le Maroc prévoit de recevoir Sky Dragon, l’autre système de défense anti-aérienne commandé également auprès de la Chine en 2017. Ce système de moyenne portée peut intercepter des cibles à 50 km. Par ailleurs, la nouvelle base de Sidi Yahia El Gharb comportera un point de lancement circulaire fixé de 170 m² de diamètre, des espaces de maintenance et de stockage de munitions, ainsi que des bâtiments administratifs et résidentiels, précise le site espagnol.

Armement : L'armée algérienne devance l'armée marocaine

Cette nouvelle acquisition a pour objectif de renforcer la capacité de l'armée marocaine qui doit faire face « aux forces du Polisario ainsi qu'à l'armée algérienne », selon les observateurs. Elle intervient sur fond de conflit entre l’Algérie et le Maroc autour de la question du Sahara occidental. Cette course à l'armement ne présage rien de bon pour une région sous tension. L’Algérie, de son côté, s'est dotée de moyens militaires conséquents. Sur le plan de la puissance, l'armée algérienne devance celle du Maroc. Le site américain spécialisé dans les questions de défense a classé l’armée algérienne à la 27e place mondiale et en deuxième position en Afrique, derrière l’Égypte qui occupe, quant à elle, le 10e rang mondial.