Comme tous les ans, les différentes institutions et autres entreprises – publiques ou privés – publient des cartes de vœux de fin d'année. En France, cette tradition millénaire a tourné à la polémique à la suite de la diffusion par la mairie de Marseille d'une carte de vœux dont la photo a suscité un tollé.

Pour cette fin d’année 2021, la mairie de Marseille a publié une carte de vœux dont l’illustration représente la silhouette de la ville du Sud réputée pour son Vieux-Port et la basilique Notre-Dame-de-la-Garde. C’est justement l’illustration de cet édifice religieux sur la carte de vœux de la municipalité de Marseille qui est derrière une grande polémique en France. en effet, sur la carte de vœux, la basilique Notre-Dame est bien reconnaissable, mais sans sa croix, laissant son dôme nu.

Une basilique amputée de sa croix suscite la polémique à Marseille

Une illustration qui n’a pas été sans susciter un véritable tollé chez une partie de la classe politique, en particulier la Droite, qui a saisit cette opportunité pour tirer à boulets rouges sur les élus de la mairie de Marseille, dirigée par le Parti socialiste. Pour de nombreux politiciens, le fait d’illustrer cette carte de vœux de fin d’année avec la basilique « amputée » de son crucifix est une véritable atteinte à l’identité française et un blasphème pour la religion chrétienne, en pleine période des fêtes de Noël.

« Merci à la municipalité de Marseille d'être si attachée à nos traditions, à nos racines et à notre identité. Après la disparition du Joyeux Noël (remplacé par  Bonnes Fêtes nous apprenons que Notre Dame De La Garde n'a pas de croix. La Vierge Marie pourrait être la prochaine ? », écrit la sénatrice LR, des Bouche-des-Rhône, Valérie Boyer sur son compte Twitter pour affirmer sa colère contre la municipalité de Marseille.

La France en pleine crise culturelle et identitaire

Le message de l’élue LR Valérie Boyen a été salué par Nadine Morano, ancienne ministre sous Nicolas Sarkozy et actuelle députée européenne sous la bannière LR. « Merci de porter à la connaissance de tous la réalité de cette majorité verte anti-France qui dirige maintenant Marseille. Ce sont des destructeurs de notre civilisation, de notre culture, de nos racines chrétiennes ! Nous ne laisserons pas faire ! » écrit-t-elle sur Twitter.

D’autres élus de la droite ont également tiré à boulets rouges sur la mairie de Marseille. C’est le cas de la conseillère municipale LR Catherine Pia, qui n’a pas été tendre avec la mairie. « Marseille sans Notre-Dame-de-la-Garde ce n'est plus Marseille. On perd notre identité culturelle et cultuelle dès lors qu'on ampute la cathédrale de sa croix. Rio sans le Christ n'est plus Rio », lance-t-elle au micro de BFM Marseille.

La mairie de Marseille refuse la polémique

Des critiques qui ont fait réagir les responsables de la mairie de Marseille, qui affirment que la photo de la basilique sans sa croix a été déjà utilisée par les élus de la droite lorsque ces derniers étaient à la tête de Marseille entre 2008 et 2014 sans la conduite de l’ex-maire LR, Jean-Claude Gaudin.

« C'est une polémique qui est absolument absurde. Valérie Boyer connaît très bien ce dessin de Notre-Dame-de-la-Garde puisqu'elle l'a utilisé pendant plusieurs années sur des documents très officiels de la mairie du 11e et du 12e », affirme en effet Audrey Gatian, adjoint à la mairie de Marseille au micro de BFM.