Les temps sont durs pour la liberté d'expression en Afrique du Nord. Les activistes sur les réseaux sociaux subissent différentes formes de pression. C'est le cas de deux youtubeurs marocains. En effet, les influenceurs marocains Dounia et Adnane Filali affirment être victimes de harcèlement par le régime marocain. Les deux opposants, très actifs sur les réseaux sociaux, ont fui la ville de Shenzhen en Chine, et ont décidé de demander l’asile politique en France.

Ainsi, après 4 ans passés entre Hong Kong et la Chine, le couple d'influenceurs connu pour ses critiques véhémentes envers le régime marocain est arrivé en France en juillet 2021 afin de demander l'asile politique. Dounia et Adnane Filali ont fui la Chine après avoir été harcelés. Selon leurs témoignages des individus se sont incrustés dans leur maison et ont pris des photos. Ils affirment qu'ils ont déposé plainte et que la police chinoise a clos l'enquête sans aucun résultat. Se sentant épiés, ils ont dû quitter la Chine pour partir en France.

Les deux youtubeurs sont connus pour leur activisme contre le régime marocain. Dans leurs vidéos, ils abordent notamment la question de la corruption au royaume chérifien. « Notre seul problème, c’est Mohammed VI, semblable à Louis XIV, au Roi-Soleil. Il concentre tous les pouvoirs », avait affirmé dans les colonnes du quotidien Libération Dounia Filali née Moustaslim, dont la chaine YouTube comptabilise plus de 277 000 abonnés.

À lire aussi :  Relations franco-algériennes : L'association France-Algérie plaide pour un nouveau départ en 2022

Campagne de dénigrement de la part des médias pro-marocains du couple Filali

Suite à la médiatisation du cas de ce couple marocain qui a demandé l'asile politique en France, il y a eu une levée de boucliers de la part des médias marocains pro-régime, du lobby marocain en France ainsi que des médias israéliens. Les deux youtubeurs sont accusés d'antisémitisme et de proximité avec l’humoriste Dieudonné.

Une campagne médiatique a été lancée pour les dénigrer et également pour faire pression sur les autorités françaises afin de ne pas leur accorder l'asile politique. Par ailleurs, le Bureau national de Vigilance contre l’Antisémitisme (BNVCA), association réputée proche de la droite israélienne, a diffusé un communiqué déclarant qu’il a « décidé de saisir l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) par lettre recommandée pour lui demander de refuser d’accorder un quelconque asile en France ni aucune protection ». Cette association considère « qu’il serait inconcevable et incohérent que ces individus qui insultent la France y soient protégés et accueillis ». La BNVCA a également annoncé avoir déposé plainte contre le couple Filali pour « incitation à la haine et danger à l’ordre public ».

Ainsi, le couple Filali qui a été dans le collimateur du régime marocain se retrouve être la cible de ses alliés. Ils subissent des attaques de tout genre pour avoir osé s'attaquer au Roi Mohammed VI. Il faut dire aussi que les médias israéliens se sont joints à cette campagne en dénigrant les deux influenceurs venant ainsi au secours du régime marocain.