La compagnie aérienne française Transavia continuera à desservir l'Algérie jusqu'au 31 mars 2022. En effet, son programme d'hiver a été autorisé par les autorités algériennes.

Bonne nouvelle pour les ressortissants algériens établis en France. Transavia vient d'annoncer que ses vols entre la France et l'Algérie seront maintenus jusqu'à la fin mars 2022, son programme d'hiver ayant été validé. L'annonce a été faite le mercredi 12 janvier 2022 par la compagnie via un communiqué rendu public sur son site officiel.

« Transavia dépend des autorisations des autorités algériennes pour opérer des vols entre la France et l'Algérie. Ces autorisations ont été accordées pour le moment pour tous les vols du programme hiver 2021 et sur quelques liaisons : Paris-Orly - Oran, Paris-Orly - Alger, Paris-Orly - Constantine, Lyon - Alger et Montpellier - Alger. Nous vous invitons à voir le programme directement sur notre site », peut-on lire en effet dans le communiqué.

Il est à noter que dans le secteur aérien, la saison hivernale s'étend du 31 octobre jusqu'au dernier samedi du mois de mars de l'année d'après.

Transavia informe par ailleurs ses clients que « les vols mis à la vente sont disponibles sur le site directement » et qu'il n'est pas nécessaire de contacter leur service client. La compagnie aérienne française rappelle que pour pouvoir voyager à bord de ses avions, « un test antigénique à la charge du passager sera réalisé à l'arrivée à destination ».

À lire aussi :  Transavia annonce l'inauguration de sa ligne Paris-Béjaïa : Programme et prix

La fermeture des frontières algériennes écartée

Par ailleurs, cette nouvelle – qui réjouira à coup sûr la diaspora algérienne – signifie que les autorités algériennes n'envisagent pas de fermer les frontières.

Il faut dire que la recrudescence du coronavirus et la détérioration de la situation sanitaire un peu partout dans le monde ont fait craindre aux Algériens que le gouvernement passe à cette mesure radicale, comme il l'a fait en mars 2020.

Il est vrai que les responsables chargés du dossier des frontières ont écarté cette éventualité depuis l'été 2021 et la reprise partielle des vols. Les autorisations accordées pour Transavia confirment, si besoin est, ces déclarations.