Dans sa lutte contre la propagation du coronavirus, notamment son variant Omicron, la France a décidé d'alléger les restrictions liées à la pandémie. Parmi les mesures prises dans ce sens, les autorités sanitaires françaises ont décidé de déplacer tous les pays de la liste rouge. Douze pays qui figuraient dans cette liste rejoignent donc la liste orange.

C'est l'amélioration de la situation sanitaire en France qui a encouragé cette décision du gouvernement. Et elle entre en vigueur dès ce dimanche 6 février, en application d'un arrêté signé trois jours auparavant. C'est une décision qui fait que les 12 pays de la liste rouge passent à l'orange et qui fait des heureux parmi les intervenants du secteur touristique en France.

Les États-Unis et la Turquie sortent de la liste rouge de la France

En effet, ils sont 12 pays à quitter la liste rouge et à la fermer pour rejoindre la liste orange. Il s'agit de l’Afghanistan, la Biélorussie, les États-Unis, la Géorgie, l'Île Maurice, le Monténégro, le Nigéria, le Pakistan, la République démocratique du Congo, le Suriname, la Tanzanie et la Turquie.

En parallèle, cette nouvelle mise à jour de la France a provoqué un petit mouvement entre la liste verte et la liste orange. C'est le cas pour le Honduras et l'Indonésie qui ont quitté la liste orange pour la verte, alors que l'Uruguay a été déplacé vers la liste orange. Désormais, la liste rouge et la liste rouge écarlate ne comptent aucun pays.

Carte de la classification française des pays sur la base des inducateurs sanitaires au 4 février

Carte de la classification française des pays sur la base des indicateurs sanitaires au 4 février

L'Algérie reste dans la liste orange de la France

À noter enfin que l'Algérie n'est pas concernée par cette mise à jour des listes colorées qui mettent en exergue la situation sanitaire dans les pays du monde. Elle était dans la liste orange de « pays dans lesquels on observe une circulation active du virus dans des proportions maîtrisées, sans diffusion de variants préoccupants », selon une définition du gouvernement français.

À lire aussi :  L'immigration tire-t-elle réellement les salaires vers le bas ?

Pour rappel, l'Algérie était dans la liste rouge de la France, celle qui compte les « pays dans lesquels une circulation active du virus est observée avec une présence de variants préoccupants ». C'était à l'époque de la grave crise de l'oxygène et du variant Delta de l'été 2021 qui a emporté des dizaines de vies humaines. Mais, les autorités françaises finiront par la retirer de cette liste au début du mois d'octobre, à la faveur d'une amélioration de la situation sanitaire en Algérie.