Les bonnes nouvelles se suivent et se ressemblent pour les voyageurs algériens désirants se rendre à l'étranger. En effet, après la Grande Bretagne et le Qatar, c’est au tour de la France de retirer l'Algérie de sa liste rouge.

La France a retiré l’Algérie de la liste rouge des pays où la situation épidémiologique est critique. Le ministère français de la Santé a modifié, en effet ce samedi 9 octobre, les conditions d’entrée sur le territoire français en provenance de l’Algérie, classé désormais dans la zone orange.

Cette liste contient les pays dans lesquels on observe une circulation active du virus dans des proportions maîtrisées, sans diffusion de variants préoccupants. En plus de l’Algérie, le Maroc et la Tunisie ont également été retirés de la zone rouge dans laquelle ces pays ont été placés depuis le 21 août dernier.

L’Algérie retirée de la liste rouge de la France

Cette décision a été publiée ce samedi 9 octobre au Journal officiel de la République française. Elle entre en vigueur lundi prochain, 11 octobre, précise l’arrêté publié par le ministre français de la Santé Olivier Véran. Arrêté du 8 octobre 2021 modifiant l'arrêté du 7 juin 2021 identifiant les zones de circulation de l'infection du virus SARS-CoV-2.

Les Algériens vaccinés souhaitant se rendre en France devront présenter le certificat vaccinal, accompagné d’une déclaration sur l’honneur attestant de l’une absence de symptômes d’infection au coronavirus.

À lire aussi :  L'aéroport de Montpellier fermé : Les vols vers l'Algérie perturbés ?

Voici le schéma vaccinal à suivre pour voyager en France

D’après le ministère français de l’Intérieur, «le schéma vaccinal est considéré comme complet 28 jours après l’administration d’une dose pour le vaccin Janssen, 7 jours après l’administration d’une deuxième dose pour les autres vaccins reconnus par l’agence européenne des médicaments (Pfizer/Comirnaty, Moderna, AstraZeneca/Vaxzevria/Covishield) ».

« Et pour les personnes ayant reçu toutes les doses requises d’un vaccin autorisé par l’OMS, ne bénéficiant pas d’une reconnaissance de l’agence européenne des médicaments,  à l’instar de Sinovac et Sinopharm,  très utilisés en Algérie, 7 jours après l’administration d’une dose complémentaire d’un vaccin à ARN messager bénéficiant d’une telle reconnaissance» selon la même source.

Ce qu’il faut savoir pour les voyageurs non-vaccinés

Les voyageurs non-vaccinés en provenance de l’Algérie, devront par contre produire un motif impérieux pour accéder au territoire français et présenter un test PCR négatif datant de moins de 72h avant le départ ou un test antigénique négatif de moins de 48h avant le départ.

Ils doivent également présenter un engagement sur l’honneur à se soumettre au test antigénique ou à l’examen biologique qui sera réalisé à l’arrivée en France, un engagement sur l’honneur à s’isoler durant sept jours et un engagement sur l’honneur visant à se soumettre à un examen biologique de dépistage virologique (PCR) à l’issue de la période d’isolement.

À lire aussi :  Vols France-Algérie : Tassili Airlines lance une offre exclusive