Le président français Emmanuel Macron a rendu hommage, ce mardi, aux victimes de la tragédie du 8 février 1962 au métro Charonne à Paris. Sortis dans le cadre d'une manifestation pacifique pour la paix en Algérie, 9 Algériens ont été tués ce jour-là par la police française.

À l'appel du Parti communiste français et d'autres mouvements de gauche ainsi que des syndicats, une manifestation pour la paix en Algérie a été organisée le 8 février 1962 à Paris. Cette action pacifique a cependant été réprimée dans le sang. 9 Algériens ont été tués par les policiers du préfet Maurice Papon.

Il faut dire que ces tragiques évènements sont peu connus en Algérie et très probablement en France aussi, étant rarement évoqués. Ce mardi 8 février 2022, soit 60 ans après le drame, le président français, qui multiplie depuis quelques mois les gestes forts en matière de mémoire de la Guerre d'Algérie, les a remémorés. Il a en effet rendu un vibrant hommage aux victimes à travers un message publié sur le site de l'Élysée.

« Le 8 février 1962, une manifestation unitaire a été organisée à Paris pour la paix et l’indépendance en Algérie et contre les attentats de l'OAS. Elle a été violemment réprimée par la police : 9 personnes ont perdu la vie, plusieurs centaines furent blessées. 60 ans après cette tragédie, je rends hommage à la mémoire des victimes et de leurs familles », a écrit en effet le président français.

À lire aussi :  Le Maroc a humilié l'Espagne, selon un ancien premier ministre espagnol

Parallèlement, le journal Le Parisien rapporte qu'une gerbe de fleurs a été déposée au nom du président par le préfet de police de Paris Didier Lallement au niveau du cimetière Père-Lachaise. Ce geste de Macron « s'inscrit dans une démarche globale de reconnaissance de toutes les mémoires liées à la guerre d'Algérie et qui visent à construire cette mémoire commune », a indiqué l'entourage du président français au même média. Emmanuel Macron est le premier président français à commémorer cette manifestation.