Le polémiste et candidat à la prochaine élection présidentielle française Éric Zemmour relance le projet du ministère de remigration. Il veut en effet le créer en France s'il est élu à l'Élysée le mois de mai prochain. C'est ce qu'il a annoncé, lundi 21 mars 2022, sur le plateau de la chaine de télévision M6.

Éric Zemmour n'arrête décidément pas de surprendre alliés et adversaires politiques en France. C'est surtout dans le dossier relatif à l'émigration, son sujet de prédilection, qu'il innove.

Lundi dernier, il a annoncé vouloir créer un ministère de « remigration ». Un concept qui consiste en un déplacement massif des populations étrangères vers leurs pays d'origine. Il s'agit en réalité d'un vieux projet prôné depuis 2011 déjà par des éléments de l'extrême droite française. L'idée a cependant disparu et le projet n'a été que rarement évoqué.

Il n'était d'ailleurs pas dans le programme électoral du candidat de Reconquête. Mais voilà que ce dernier le relance. Lundi sur M6, il a annoncé vouloir créer ce fameux ministère qui permettra donc le rapatriement en masse des émigrés.

« faire repartir un million » d'étrangers indésirables en France, en 5 ans

« Le ministère aura des moyens, il aura des charters, on fera des vols collectifs », a expliqué le polémiste. Éric Zemmour, qui est en recul dans les derniers sondages en prévision de la prochaine élection, promet de « faire repartir un million » d'étrangers en cinq ans. Son projet consiste en somme à faire expulser les « étrangers dont on ne veut plus ».

À lire aussi :  Voici le nouvel ambassadeur de l'Algérie en France

« J'expulse les délinquants, les criminels, j'expulse les fichés S », a encore lancé le candidat. Pour mettre en œuvre ses projections, il compte se déplacer « dans le Maghreb pour voir avec les dirigeants de l'Algérie, du Maroc, et de Tunisie comment on peut organiser cela ».