Les musulmans de Beauvais, en France, privés de la grande mosquée de Beauvais à la suite de sa fermeture par les autorités françaises, peuvent désormais se réunir chaque soir tout au long de ce mois de ramadan 2022 pour accomplir leurs prières.

Accusée de radicalisme, la Grande mosquée de Beauvais est fermée depuis le 27 décembre 2021 pour une durée de 6 mois par la préfecture de l'Oise. Une décision qui a soulevé l’inquiétude de la communauté musulmane de Beauvais, qui n’auront donc pas la possibilité de s'y réunir pour accomplir la prière durant ce mois de ramadan.

C’est justement dans le but de ne pas priver les fidèles de Beauvais de leurs pratiques religieuses durant ce mois sacré que les autorités de la ville ont répondu favorablement à leur doléance. Il s'agit de la mise à disposition de la communauté musulmane d'un gymnase à l'occasion de ramadan 2022. Les fidèles peuvent s'y réunir chaque soir jusqu'à la fin de ce mois de jeûne.

À la suite d'une demande de l'association Cultures sans frontières, la mairie de Beauvais a accepté de mettre le gymnase Jean-Moulin à disposition des fidèles musulmans de la ville. Une décision accueillie avec joie par les musulmans de Beauvais, qui pourront ainsi accomplir les prières surérogatoires (tarawih).

À lire aussi :  Angleterre : Un club de football ouvre des salles de prière durant les matchs

Un gymnase transformé en lieu de culte durant le ramadan à Beauvais

En effet, le gymnase sera mis à la disposition des fidèles à partir de 21 heures chaque soir durant le mois de ramadan 2022 et doit être évacué à 1 heure du matin. Les frais de location du gymnase seront payés à l'heure. « On souhaitait disposer de la salle à titre gracieux : nous payons des impôts comme tout le monde et sommes privés de lieu de culte, ça aurait pu être envisageable. Mais c'est bien sûr mieux que rien », affirme Jaouad Semlali, président de l'association Cultures sans frontières à France TV info.

Ce sont environ 400 à 800 musulmans de Beauvais qui auront ainsi l'occasion de prier chaque soir au niveau de la structure sportive de la ville après avoir été privé de la grande mosquée de Beauvais. « Il y avait une demande de la population, notamment celle du quartier Argentine, qui compte une part importante de musulmans, avec des fidèles sénégalais, tunisiens, algériens, kosovars », explique Jaouad Semlali.

« Le ramadan, c'est un mois de célébration religieuse de convivialité, de discussions, de retrouvailles. On retrouve les musulmans qui ne viennent pas tous les jours à la mosquée, on accueille les non-musulmans. En plus, ce sont les vacances scolaires à partir de la semaine prochaine, donc on attend encore plus de monde », ajoute-t-il.