Disputé le 29 mars dernier au stade Mustapha-Tchaker de Blida, le match Algérie-Cameroun des barrages de la Coupe du Monde 2022 fait toujours parler de lui. Chaque jour apporte son lot de surprises et de nouvelles sur ce match qui fera longue date dans les esprits des Algériens. 

C'est en effet un véritable cauchemar que le staff l'équipe et les supporters algériens au vécu ce fatidique 29 mars 2022. Les Verts avaient concédé une défaite dans l'ultime seconde du match synonyme d'élimination du mondial. Les fans des Fennecs, qui tenaient à la qualification, n'en voulaient pas à leurs joueurs, qui ont fait – d'après eux – le match qu'il fallait.

Pourquoi les Algériens en veulent à Bakary Gassama

Les Algériens, dans leur ensemble, en veulent surtout à l'arbitre du match ; le Gambien Bakary Gassama, qui – selon ces supporters – était le seul responsable de la défaite et de l'élimination de leur équipe. Les supporteurs des Verts tiennent contre lui plusieurs griefs.

Ils lui reprochent notamment le fait d'avoir validé le premier but du Cameroun, qui serait entaché d'une faute sur Aissa Mandi. Ils affirment en outre que le but d'Islam Slimani inscrit dans les prolongation était valable et pouvait être accordé par l'arbitre qui l'avait, rappelons-le, refusé.

À lire aussi :  Les Algériens de l'OGC Nice se rendront-ils en Israël pour la Ligue Europa Conférence ?

À cela, il est important de rappeler que le célèbre arbitre Pierluigi Collina s'est exprimé dans les colonnes du journal algérien Compétition et a confirmé la main d'Islam Slimani et a vivement critiqué la qualité de réalisation vidéo de la Télévision algérienne ; qui n'aurait pas permis aux arbitres de la VAR de prendre leur décision sur le premier but camerounais.

Second but du Cameroun : La vidéo accable-t-elle l'arbitre ?

En fait, depuis cette défaite, le grand public sportif algérien milite pour que ce match soit refait. La FAF a d'ailleurs déposé un recours auprès de la FIFA, qui sera étudié le 21 avril prochain. L'annonce a été faite mardi dernier.

Au même temps, les supporteurs algériens scrutent les séquences du match à la recherche de l'action qui donnerait raison à leur équipe et qui conforterait leur militantisme. Ce 7 avril, c'est une vidéo du 2e but camerounais qui fait scandale, accablant « davantage » – selon les supporters – l'arbitre de la rencontre.

Vidéo : Main sur le 2e but du Cameroun ?

Un scandale qui remettrait en cause la validité de ce but. En effet, selon la vidéo du but, avant d'atteindre Karl Toko-Ekambi qui l'avait mis dans les filets, le ballon aurait touché la main du joueur d’Al-Nassr Vincent Aboubakar et aurait été dévié de sa trajectoire.

À lire aussi :  Ballon d'Or 2022 : Riyad Mahrez dans la liste des 30 nommés

S'agit-il d'un autre atout pour les supporters algériens dans le dossier de cette affaire ? Non. Si l'on regarde le but de Karl Toko-Ekambi d'un autre point de vue – replay disponible tout juste après sur la vidéo de L'Équipe –, il est clair que le ballon reste loin de Vincent Aboubakar et atterrit bel et bien sur le pied de Toko-Ekambi, qui réalise l'action et achève une équipe d'Algérie désormais éliminée de la Coupe du Monde 2022.

Il serait donc temps, pour les supporters algériens, de se rendre à l'évidence et de regarder en avant ; vers la CAN 2023, par exemple, qui sera organisée en janvier 2024.