La télévision algérienne a produit une émission spéciale sur le match Algérie-Cameroun comptant pour le dernier tour des éliminatoires du mondial 2022, et précisément sur l'arbitre gambien de la partie que les Algériens accusent d'avoir mal arbitré, au point où ils considèrent que c'est lui qui avait fait éliminer l'équipe d'Alger.

Après certaines déclarations mettant en cause la compétence de l'ENTV dans ce match, notamment le président de la FAF Charaf-Eddine Amara et l'ancien arbitre de renom Pierluigi Collina, la direction du média public a cru devoir produire une émission pour se "disculper" de l'élimination des Fennecs de la coupe du monde 2022. La VAR a été dénoncée dans ce match.

L'ENTV a respecté le cahier des charges de la FIFA

Le réalisateur du match, Yazid Belkout, était présent. Pour lui, le cahier des charges exigé par la Fédération internationale de football (FIFA) a été respecté. L'Instance mondiale a exigé dix caméras dont deux sur la ligne de but, mais l'ENTV a fourni trois caméras supplémentaires, fait savoir le réalisateur. Ce dernier invite tout le monde à cesser de chercher les raisons de l'élimination de l'Algérie dans la VAR ou autre chose que la mauvaise foi de referee gambien, Bakary Gassama.

La preuve ? Le 21 avril, il n'y aura rien. La FIFA discutera sur les sanctions contre les galeries, notamment celle du Sénégal qui utilisait des lasers lors du match contre l'Egypte. Les participants à l'émission de la télévision algérienne ont tout de même exprimé des convictions. Comme celle qui dit que le premier but du Cameroun n'était pas valable, après la faute sur Aïssa Mandi.

À lire aussi :  Le président de la Fecafoot, Samuel Eto'o, parle de l'Algérie

Les participants à l'émission ont décortiqué les actions litigieuses

En fait, les avis étaient tranchés lors de cette émission. Les invités ont décortiqué les actions litigieuses du match Algérie-Cameroun. En plus de l'invalidité du premier but camerounais, les présents ont également indiqué la faute sur Islam Slimani devait déboucher sur un penalty. Aussi, ils pensent que le but refusé de Slimani était valable, considérant que la main était "imaginaire".

De son côté, Mohamed Zekrini, ancien arbitre international et consultant pour l'ENTV, n'y est pas allé avec le dos de la cuillère en commentant la prestation de Bakary Gassama. Pour lui, il ne peut y avoir d'erreurs d'appréciation, mais une volonté d'éliminer l'Algérie. "Gassama est un très bon arbitre africain avec une grande expertise et il est venu en Algérie pour nous faire mal. S'il a été choisi pour participer à la Coupe du monde, c'est parce que tout a été préparé pour éliminer l'Algérie du mondial", a-t-il accusé

Il ne manquera pas de préciser que l'arbitre gambien "savait clairement qu'il y avait faute sur Aïssa Mandi, lors de l'action du premier but camerounais". "C'est parmi les fautes les plus simples à siffler dans le monde de l'arbitrage. Donc, il est clair que Gassama voulait l'élimination de l'équipe d'Algérie", a-t-il encore asséné, visiblement remonté contre la CAF et l'arbitre gambien.