Le premier tour de l'élection présidentielle en France a propulsé l’extrême droite à un niveau jamais atteint. Marine Le Pen et Éric Zemmour représentent à eux seuls 30 % de l'électorat français. Depuis l'élection d'Emmanuel Macron en 2017, ce courant politique ne cesse de prendre de l’ampleur. Afin de dénoncer son avancée, le collectif de la marche des solidarités a appelé à des manifestations dans toute la France.

En effet, la Marche des Solidarités appelle à l’organisation de manifestations sur tout le territoire français le 16 avril. Dans son communiqué partagé sur les réseaux sociaux, le collectif lance donc son appel à la résistance et à la lutte contre le racisme et le fascisme.

La Marche des Solidarités, initiatrice de la Campagne antiracisme et solidarité est soutenue par 410 organisations, indique le communiqué, qui explique que cet appel est destiné à « toutes les organisations du mouvement social, sur tous les fronts, à se joindre à la réunion » qui aura lieu le mardi 12 avril « pour riposter ensemble ».

L'appel de La Marche des Solidarités s'intitule « Contre le racisme et contre le fascisme. Notre pays s’appelle Résistance ! ». Ce collectif rappelle qu' « il y a cinq ans Macron se prétendait le barrage contre le fascisme. C’est le contraire qui s’est passé ». Il indique qu' « après cinq ans de Macron au pouvoir l’extrême droite n’a jamais été aussi haute électoralement. Jamais ses insanités et obsessions n’ont été autant débattues et reprises. Jamais les groupes violents fascistes n’ont été autant en confiance pour commettre des agressions racistes et attaquer les organisations du mouvement social ».

À lire aussi :  Voici le nouvel ambassadeur de l'Algérie en France

« La France, notre pays à nous s’appelle Solidarité »

Le collectif ajoute « et pourtant… Jamais le candidat du pouvoir en place n’avait autant annoncé son intention de harceler migrants et sans-papiers, de s’attaquer aux étrangers et mettre en pièce les acquis sociaux ». Dans cet appel, le collectif rappelle les déclarations du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin qui « trouve même "trop molle" la candidate d’extrême droite ! »

Dans ce communiqué le collectif a aussi exprimé sa philosophie et ses visions politiques. Il affirme que « d’où que l’on vienne, où que l’on soit nés, d’Ukraine, de Syrie, du Soudan, du Mali ou de France, notre pays à nous s’appelle Solidarité ». Il conclut par l'insistance sur la nécessité de se mobiliser « alors, dans chaque quartier, dans chaque village, dans chaque ville, entrons en résistance ! Dès ce samedi 16 avril, manifestons partout pour dire non au fascisme et non au racisme ».