Le mois de ramadan 2022 tire déjà à sa fin. Il entame ce jeudi 21 avril son dernier virage. De ce fait l'attention des musulmans se focalise désormais sur l'Aïd el-Fitr qui intervient le lendemain du dernier du jour du ramadan. La date de cette fête religieuse est déjà annoncée dans plusieurs pays. 

Comme à l'accoutumée, les centres spécialisés se basant sur des données astronomiques annoncent la date de la fête de l'Aïd quelques jours avant le rendez-vous. C'est le cas cette année encore. Le Conseil théologique musulman de France (CTMF) a annoncé en mi-avril la date prévue pour la fin du mois de ramadan et par conséquent le premier jour de l'Aïd el-Fitr en France.

Selon les prévisions de cette instance, l'Aïd sera célébré le 2 mai prochain en France. « Le premier jour du mois de chawwal 1443 (jour de la fête d'al-Fitr) correspondra au lundi 2 mai 2022 », a indiqué le CTMF dans un communiqué rendu public le 16 avril dernier.

L'Algérie va attendre la nuit du doute

Le mercredi 20 avril, ce fut le tour de la société astronomique de Tunisie de se prononcer sur la date de l'Aïd el-Fitr dans les pays musulmans. Le centre a confirmé en fait les prévisions du Conseil théologique musulman de France. Selon la société astronomique tunisienne, le premier jour de l'Aïd interviendra le 2 mai prochain dans les différents pays musulmans dont la Tunisie, l'Algérie et le Maroc.

À lire aussi :  Angleterre : Un club de football ouvre des salles de prière durant les matchs

Cela dit, ces pays ne se prononceront officiellement et définitivement sur la date de l'Aïd el-Fitr que dans la soirée du 29e jour du ramadan, lors de la fameuse nuit du doute. En Algérie, une commission guette la croissant lors de cette nuit avant de se prononcer. Si la nouvelle lune est observée, elle annonce le premier jour de l'Aïd pour le lendemain. Dans le cas contraire, l'Aïd el-Fitr est décalé d'une journée. Notons que cette année, la nuit du doute devrait intervenir le samedi 30 avril.