La FIFA a effectué, le jeudi 21 avril, une sortie étrange en relation avec l'Algérie et son équipe nationale. L'Instance présidée par Gianni Infantino a annulé les tickets des Algériens qui devaient assister aux matchs des Fennecs à l'occasion de la Coupe du Monde 2022 au Qatar. Quel est le message subliminal que la FIFA veut transmettre ?

Jeudi 21 avril, la FIFA était appelée à examiner le recours déposé par la Fédération algérienne de football (FAF) à propos de l'arbitrage contesté du Gambien Bakary Gassama, lors du dernier match des éliminatoires de la Coupe du Monde entre l'Algérie et le Cameroun. Les Lions indomptables avaient battu les Fennecs (1-2) et s'étaient qualifiés au Mondial. Mais les supporters algériens étaient nombreux à dire que l'arbitrage de Gassama avait pesé sur le score final du match.

C'est ce mouvement autour de la prestation de l'arbitre gambien qui a poussé la FAF à déposer un recours pour rejouer le match. La FIFA devait examiner le recours de la FAF, jeudi 21 avril, et c'est ce jour qu'elle a choisi pour prendre contact avec les Algériens qui ont acheté les tickets pour leur signifier l'annulation de ces derniers. Des tickets, pour rappel, achetés avant l'élimination de l'équipe d'Algérie.

Entre le recours de la FAF et l'annulation des tickets

Faire le lien entre le recours de la FAF et l'annulation des tickets est très aisé. Il a été fait par de nombreux Algériens et tous les observateurs de la scène footballistique mondiale. Par cette attitude, la FIFA veut-elle dire à la FAF que son recours n'est pas valable ? Que son recours aura certainement une réponse négative ? La FIFA veut-elle confirmer l'élimination de l'équipe d'Algérie ?

C'est le seul message qui ressort de cette nouvelle sortie de l'instance footballistique mondiale. Les dirigeants de la FIFA semblent avoir déjà pris une décision concernant le recours de la FAF. Et la date du 21 avril fait seulement partie de la procédure. Une formalité nécessaire dans le fonctionnement de l'organisation, qui semble avoir déjà pris sa décision. Y compris la Commission de l'arbitrage présidée par le célèbre Pierluigi Collina. Et quelle décision ? Celle de confirmer la qualification de la sélection du Cameroun au mondial du Qatar.