De plus en plus de nouveaux immigrants arrivés au Canada songent à quitter le pays pou d'autres cieux. Selon une récente enquête réalisée l'Institut pour la citoyenneté canadienne (ICC), un tiers des nouveaux immigrants, notamment les diplômes universitaires, ne trouvent pas leur compte au Canada et projettent de rejoindre d'autres pays au cours des 2 prochaines années.

Le Canada est réputé dans le monde pour être le pays d'immigration par excellence. Les ressortissants de tous les pays du monde, notamment les Algériens, sont attirés par l'immigration au Canada. Dans l'imaginaire collectif, le Canada est l'eldorado de ceux qui souhaitent émigrer.

30 % des nouveaux immigrants songent à quitter le Canada

Cette image du Canada a-t-elle changé subitement aux yeux des nouveaux immigrants arrivés récemment au pays de l'érable ? La question mérite d'être posée à la lecture de la récente enquête réalisée par l'Institut pour la citoyenneté canadienne (ICC), principal organisme de citoyenneté au Canada et principale voix au monde en matière de citoyenneté et d'inclusion.

En effet, selon les  résultats d'une enquête du sondeur montréalais Léger, menée en février 2022 auprès de plus de 3600 adultes canadiens, dont 1500 jeunes immigrants, il en ressort que « 30 % des nouveaux immigrants âgés de 18 à 34 ans et 23 % parmi ceux titulaires d'un diplôme universitaire disent qu'ils sont susceptibles de déménager dans un autre pays au cours des deux prochaines années ».

Prix de l'essence et facture alimentaire : Le coût de la vie décourage les nouveaux immigrants au Canada

Le coût de la vie décourage les nouveaux immigrants à rester au Canada selon la même enquête. L'indice des prix à la consommation a augmenté de 6,7 % de mars 2021 à mars 2022. Les prix de l'essence ont grimpé de 11,8 % de février à mars 2022 et la facture alimentaire a connu en mars dernier une hausse de 8,7 % par rapport à la même période de 2021, selon Statistique Canada.

Les salaires figurent également parmi les sujets d'inquiétude soulevés par les nouveaux immigrants arrivés au Canada. « Seulement 29 % des immigrants titulaires d'un diplôme universitaire conviennent qu'ils reçoivent un salaire équitable en fonction de leur expérience de travail », rapporte la chaîne canadienne CTV News.

De nombreux nouveaux immigrants ont une crise de confiance envers le Canada

Dans un article consacré à l'analyse des résultats de l'enquête de l'ICC,  le journal canadien National Post a affirmé que « l'un des nombreux défis auxquels les immigrants sont confrontés est que les titres de compétences obtenus à l'étranger ne sont pas automatiquement reconnus au Canada ». Le processus pour les faire certifier selon les normes canadiennes peut prendre des mois, voire des années, selon la même source.

Le manque de confiance envers le gouvernement actuel constitue aussi une raison majeure pour laquelle les nouveaux immigrants songeraient à quitter le Canada. 43 % des sondés affirment ne pas faire confiance au gouvernement au point où ils sont allés jusqu'à indiquer qu'ils ne recommanderaient pas à d'autres ressortissants d'immigrer au Canada.

« Le Canada est une nation d'immigrants et l'une des histoires que nous nous racontons est que nous accueillons les nouveaux immigrants, d'où qu'ils viennent », déclare Daniel Bernhard, président de l'Institut pour la citoyenneté canadienne (ICC). « Mais bien que cela puisse être généralement vrai, de nouvelles données d'enquête indiquent que de nombreux nouveaux immigrants ont une crise de confiance envers le Canada et cela devrait sonner l'alarme partout à Ottawa », ajoute-t-il.