L'affaire du match Algérie-Cameroun a tenu en haleine les supporters algériens pendant plus d'un mois. Le communiqué publié le vendredi 6 mai par la FAF sur la réponse de la FIFA à son « recours » a ajouté de la confusion dans les esprits des Algériens, qui avaient gardé espoir jusqu'au bout.

Un peu plus d'un mois après le recours introduit par la Fédération algérienne de football (FAF) au sujet de l'arbitre Bakary Gassama auprès de la Commission d'arbitrage de la FIFA, cette dernière a fini par répondre via un communiqué publiée par la FAF, tard dans la nuit de vendredi 6 mai. Une réponse qui ajouté de la confusion chez les Algériens en raison de l'ambiguité qui caractérise le contenu du communiqué de la FAF.

« Nous regrettons que, selon votre appréciation, les décisions des arbitres aient pu influer négativement sur le cours de la rencontre », est-il écrit en effet dans le communiqué de la FAF. « L'ensemble des incidents survenus pendant le match ont été examinés avec soin par les deux arbitres vidéo, conformément aux lois du Jeu et au protocole d'assistance vidéo à l'arbitrage », ajoute la même source sans aucune autre explication quant au sort du match Algérie-Cameroun.

La FAF a joué avec les nerfs des Algériens

Au lieu de rassurer les Algériens, le communiqué de la FAF a ajouté encore de la confusion en joutant avec les nerfs des Algériens. Chacun est allé en effet de sa propre lecture. Certains y voient une « fin de non recevoir » de la part de la FIFA au recours de la FAF. C'est le cas d'ailleurs du commentateur de beIN Sports Hafid Derradji, qui a affirmé dans un message sur sa page Facebook que la FIFA a débouté l'Algérie dans cette affaire.

À lire aussi :  Pep Guardiola s'exprime sur la situation de Riyad Mahrez

D'autres voix par contre ont laissé entendre que la réponse de la Commission d'arbitrage de la FIFA ne serait qu'« une étape dans le long processus » de l'étude du dossier de la FAF au niveau de l'instance footballistique mondiale. Selon eux, rien n'est encore perdue pour l'Algérie, et tout se décidera après l'étude du  dossier du match Algérie-Cameroun par la Commission de discipline de la FIFA.

La FIFA  a répondu à la FAF et considère le dossier « clos »

Des supputations qui sont finalement battus en brèche par cette dépêche publiée ce samedi 7 mai par l'agence AFP. Contactée par l'AFP, la FIFA a confirmé que la FAF avait saisi sa commission de discipline et avait demandé l'analyse de sa commission d'arbitrage. « La FIFA a répondu à la FAF sur ces deux dossiers et considère le dossier clos », a indiqué à l'AFP un porte-parole de la FIFA dans un courrier électronique.

Une réponse claire qui devra ainsi mettre fin au suspense qui a duré depuis plus d'un mois au sujet de l'affaire du match Algérie-Cameroun. Cette réponse de la FIFA via une agence de presse étrangère constitue surtout un camouflet pour la FAF. En effet, la Fédération algérienne de football, qui s'est illustrée par une gestion approximative de cette affaire, aurait dû informer les Algériens d'une manière claire au lieu de tourner en rond dans une affaire qui concerne presque tous les Algériens.