Annulé 2 années consécutives en raison de la crise sanitaire, le festival indépendant Raconte-Arts est de retour. Cet événement populaire aura lieu cette année à Ait-Ouabane, le village qui l'a accueilli en 2008 et 2017. En effet, les citoyens de ce village ont répondu favorablement aux sollicitations de ligue des arts dramatiques et cinématographiques de Tizi-Ouzou pour l'organisation d'une nouvelle édition du festival.

Mise à jour : D'après des sources proches du dossier, consultées par ObservAlgérie, la tenue du festival est compromise. Cela est dû à un retard dans les négociation entre l'association organisatrice et le comité du village d'accueil. Un retard causé par plusieurs mésententes entre les deux entités et qui met désormais en péril la tenue du festival.

Kabylie : Le festival indépendant Raconte-Arts annulé pour la 2e année consécutive

Communiqué LACD sur l'annulation de Raconte-Arts 2022


Article d'origine : Le festival indépendant Raconte-Arts de retour en Kabylie

Ainsi, la Kabylie va renouer avec ce festival qui s'est imposé comme événement culturel phare de la région ces dernières années. Raconte-Arts, qui devait avoir lieu en 2021 dans le même village Ait-Ouabane, a été annulé en raison de la crise sanitaire. Les villageois ont donc réitéré une nouvelle fois leur volonté d'organiser cet événement qui attire des milliers de visiteurs chaque année.

Pour cette 17e édition, le village de la commune d'Akbil, situé à une soixantaine de kilomètres du chef-lieu de la wilaya de Tizi-Ouzou, sera donc au rendez-vous. Il faut dire que la Ligue des arts dramatiques et cinématographiques a jeté son dévolu sur le village d'Ait-Ouabane après le désistement du village Aït-Aissi, qui devait accueillir cette édition.

À lire aussi :  Tenues islamiques dans les écoles : des comportements « provocateurs » et « irresponsables »

La Kabylie renouera ainsi avec l'expression artistique dans tous les domaines. Les peintres, sculpteurs, comédiens et chanteurs vont se côtoyer pendant une semaine et se produiront dans les placettes des villages. Ces artistes vont se mélanger avec les villageois qui vivront à leur rythme pendant la durée du festival. Ils sont également accueillis chez ces villageois, qui leur offrent le gîte et le couvert.

Un festival international transformé en festival local ?

Pour cette édition, qui devrait avoir lieu du 24  juillet au 2 août, la question se pose encore sur la participation des artistes étrangers. En effet, même si les conditions sanitaires se sont nettement améliorées, il n'est pas sûr que les étrangers participent à cette édition, notamment en raison de la pression sur les vols pendant la période du festival. Cette donnée risque alors de transformer cet événement en festival local qui va tout de même redonner à la culture et l'art sa place dans les villages de Kabylie.