Le patron du groupe Leclerc, spécialisé dans la grande distribution, a tenu des propos polémiques sur le mois de ramadan. Pour expliquer la pénurie de l'huile de table en France, il n'a pas hésité à faire le lien avec le mois de jeûne. Sa sortie n'a pas été sans suite. Elle lui a valu une plainte déposée contre lui  par le président de l’Observatoire de l’Islamophobie. 

La France fait face, depuis quelques semaines, à une pénurie d'huile de table. Cette denrée est devenue rare, à la grande surprise des Français. Invité à s'exprimer le 4 mai 2022 sur la chaîne Cnews sur cette rareté, le PDG du distributeur Leclerc a fait porter le chapeau sur les musulmans qui, selon lui, l'utilisent pour les mets traditionnels qu'ils consomment durant le ramadan et l'Aïd el-Fitr.

L’Observatoire contre l’Islamophobie dénonce et dépose plainte

Cette sortie n'a pas été du gout du président de l’Observatoire contre l’Islamophobie; qui a rapporté ces déclarations dans un communiqué rendu public samedi 7 mai. Un communiqué dans lequel ce dernier; tout en dénonçant les propos du PDG du groupe Leclerc, a annoncé qu'il allait déposer plainte contre Edouard Leclerc pour « diffamation et incitation à la haine raciale ».

« Nous avons été très surpris par ce grave dérapage de Michel-Edouard Leclerc; qui contraste avec l’éthique et les valeurs qu’il n’a cessé de défendre depuis des années. Dans son tweet du 6 mai 2022, il dit vouloir expliquer et non stigmatiser et "regrette si ce propos a blessé" », a écrit le président de l’Observatoire contre l’Islamophobie, qui n'est autre que le franco-algérien Abdallah Zekri.

À lire aussi :  Royaume-Uni : Facilitation de l'expulsion des délinquants étrangers

La même source s'indigne devant ces déclarations, d'autant que ce n'est pas la première fois que le ramadan et les musulmans sont mis en avant pour tenter d'expliquer la pénurie de l'huile de table. « Dans un reportage, diffusé le 8 avril 2022 par la chaîne BFM, on apprend avec stupéfaction que les musulmans ont provoqué la pénurie de l’huile dans un magasin de la chaîne de distribution Leclerc à cause des mets traditionnels qu’ils confectionnent pendant le mois de ramadan », a souligné le Conseil français du culte musulman dans un communiqué.