Cela se confirme clairement avec le nouveau programme de vols et de traversées annoncé le jeudi 19 mai par le ministère algérien des Transports. La crise entre l'Algérie et l'Espagne est réelle et elle ne semble pas aller vers un dénouement puisqu'aucune ville espagnole ne figure parmi les destinations à desservir grâce au nouveau programme, pénalisant à l'occasion les nombreux Algériens d'Espagne.

Visiblement, la colère de l'Algérie après le revirement de l'Espagne dans le dossier du Sahara occidental ne s'estompe pas. Le nombre de vols entre l'Algérie et l'Espagne n'a pas connu de hausse à l'annonce du programme de vols du 28 mars. Ni de celui du 14 mars, annulé quelques heures seulement après sa publication par le ministère algérien des Transports.

Seulement 8 vols par semaine entre l'Algérie et l'Espagne

Pourtant, à l'occasion de la publication de la première hausse des vols intervenue le 9 mars, un programme important était réservé à 3 aéroports espagnols. Un programme de 16 vols qui n'a pas été reconduit le 14 mars ni le 28 mars. Beaucoup espéraient que des vols supplémentaires soient inclus dans le nouveau programme, mais les autorités algériennes n'ont pas écouté ces complaintes, particulièrement des Algériens de plus en plus nombreux installés dans ce pays du sud-ouest de l'Europe.

En fait, les vols entre l'Espagne et l'Algérie restent au nombre de 4 pour Air Algérie et de 4 pour les compagnies espagnoles Vueling et Iberia. Et ces 8 vols ont été autorisés en août 2021, donc, bien avant le changement brusque du gouvernement de Pedro Sanchez en faveur de la position marocaine dans l'affaire du Sahara occidental. L'Algérie aurait donc pu rester avec zéro vols entre les deux pays si Pedro Sanchez avait annoncé son soutien au Maroc avant la 1re hausse du nombre de vols.

Les Algériens d'Espagne peuvent rallier l'Algérie depuis le sud de la France ou le Portugal

Il importe de relever que depuis la crise des subprimes de 2007/2008, qui a connu l'effondrement de l'immobilier en Espagne, des milliers d'Algériens ont décidé de s'y installer. Les ressortissants algériens sont donc nombreux aujourd'hui en Espagne, et sont pénalisés par cette posture du gouvernement algérien. Ce dernier, conscient de cette réalité, a renforcé les vols vers l'Algérie depuis des villes proches des frontières françaises.

C'est le cas des villes de Marseille, Toulouse et Montpellier, désormais desservies par Air Algérie avec 41 vols par semaine, et ce, en plus des 41 autres dessertes opérées par les compagnies desservant l'Algérie depuis la France. Donc, les Algériens d'Espagne peuvent toujours se rendre dans le sud de la France pour rallier l'Algérie. Ils peuvent également se rendre à Lisbonne, la capitale du Portugal voisin, puisque le ministère des Transports a inclus dans le nouveau programme 2 vols par semaine entre Lisbonne et Oran.

Il faut dire enfin que les autorités ont renforcé les traversées de Marseille vers l'Algérie, mais pas celle en provenance de la ville espagnole d'Alicante. Pourtant, la demande est très forte sur cette ligne pour deux raisons principales : Les Algériens sont nombreux dans cette ville balnéaire et les Algériens de l'Ouest utilisent la traversée Oran-Alicante pour faire leur trabendo. Ils resteront donc avec une seule traversée par semaine, en attendant mieux si les relations politiques s'améliorent entre les deux pays.