Le PDG de la compagnie maritime Algérie Ferries et son chef d'escale à Alger ont été démis de leurs fonctions jeudi dernier par le ministre des Transports sur instruction du chef de l'Etat Abdelmadjid Tebboune. La raison invoquée est le comportement jugé « attentatoire à l'image de l'Algérie et à l'intérêt des citoyens » des deux responsables d'Algérie Ferries, selon les termes d'un communiqué de la Présidence de la République.

L'information du limogeage du PDG de la compagnie maritime Algérie Ferries et de son chef d'escale à Alger est tombée en début de soirée du jeudi 2 juin 2022. « Sur instruction du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, le ministre des Transports, M. Abdellah Moundji a mis fin, ce jour, aux fonctions du PDG d'Algérie Ferries, Kamel Issad et de son chef d'escale à Alger, Kamel Eddalia pour leur attitude attentatoire à l'image de l'Algérie et préjudiciable aux intérêts des citoyens », indique un communiqué de la Présidence de la République.

Algérie Ferries pointée du doigt par les clients

Un communiqué laconique qui n'a pas donné les détails sur cette « attitude attentatoire à l'image de l'Algérie » reprochée par les autorités algériennes au PDG d'Algérie Ferries et à son chef d'escale à Alger. Mais, pour le commun des Algériens, notamment ceux de la diaspora en Europe, les raisons du limogeage de ces deux hauts responsables d'Algérie Ferries sont multiples, est notamment évoquée la mauvaise gestion de l'opération de vente des billets dans le cadre du programme de la compagnie pour l'été 2022.

À lire aussi :  Les Algériens sauvent la saison touristique en Tunisie

De nombreux Algériens établis en Europe, notamment en France, ne cessent de dénoncer ce qu'ils qualifient de « scandale » à propos de la gestion du programme estival par la compagnie Algérie Ferries. Les scènes rapportées au quotidien par les médias français sur ces milliers d'Algériens en quête d'un billet devant les agences d'Algérie Ferries en France auraient donné une image dégradante du « pays », d'autant plus que la compagnie Algérie Ferries est une entreprise publique et nationale.

La défaillance du système de réservation en ligne de la compagnie Algérie Ferries a poussé les clients à faire le pied de grue devant les agences engendrant des scènes de pagaille au quotidien. De nombreux clients d'Algérie Ferries affirment avoir passé des nuits blanches devant les agences de la compagnie en France, pour réserver leurs places depuis Marseille vers l'un des ports algériens : Alger, Oran, Skikda ou Bejaia.

Un voyage avec 75 voyageurs à bord du Badji Mokhtar III ?

À ces nombreuses défaillances soulevées par les clients d'Algérie Ferries, le journal Echorouk a révélé dans son édition du vendredi 3 juin 2022 la raison principale ayant coûté leurs postes au PDG de la compagnie et à son chef d'escale à Alger. Citant des sources proches d'Algérie Ferries, le journal arabophone affirme que le PDG de la compagnie maritime et son chef d'escale à Alger ont été démis de leurs fonctions à cause d'un scandale de mauvaise gestion qui s'est produit récemment.

À lire aussi :  Le PDG d'Air Algérie annonce un important changement dans le programme de vols

Le scandale en question concerne une traversée Marseille-Alger effectuée par le navire Badji Mokhtar III avec seulement 75 voyageurs, révèle la même source. Le même jour, le bateau de Corsica Linea assurant la traversée depuis Marseille est arrivé au port d'Alger avec plus de 1000 passagers à son bord, ajoute la même source. Une situation qui a suscité la colère des autorités algériennes au point de prendre la décision extrême de limoger le PDG d'Algérie Ferries et son chef d'escale au port d'Alger.