Un buste de Maurice Audin a été inauguré ce dimanche 5 juin 2022 à Alger en présence de Pierre Audin, fils du célèbre mathématicien, ainsi que des autorités locales entre autres invités qui ont rehaussé de leur présence la cérémonie. La plaque a été réalisée au niveau de la place portant le nom du martyr algérien assassiné par l'armée française en 1957.

Située à proximité de la faculté centrale, en centre d'Alger, la place Maurice-Audin est un des lieux de référence de la capitale algérienne. Celle-ci a été baptisée au nom du martyr de la Guerre d'Algérie en 1963, lors de la célébration de la première année de l'indépendance. Le gouvernement algérien voulait, à travers ce geste, rendre hommage à ce mathématicien qui a été arrêté par l'armée française en 1957 au cours de la bataille d'Alger. Maurice Audin avait ensuite été torturé et froidement assassiné le 21 juin de la même année.

Il a fallu attendre près de 60 ans pour que la France reconnaisse enfin sa responsabilité dans cet assassinat. C'est en effet en 2018 que le président français Emmanuel Macron a avoué la responsabilité de son pays dans l'assassinat de Maurice Audin.

L'Algérie reconnaissante envers Maurice Audin, assassiné le 21 juin 1957 par l'armée française

À la veille de la commémoration du 65e anniversaire de sa tragique disparition, l'Algérie a fait de son côté un autre geste de reconnaissance envers ce martyr. Il a été procédé à la décoration de place portant son nom par une plaque et un buste à son effigie. Cette plaque a été inaugurée lors d'une sympathique cérémonie à laquelle ont pris part les autorités locales, dont le wali d'Alger, le fils de Maurice Audin ainsi que le président de l'Association Josette et Maurice Audin en plus de plusieurs citoyens.

À lire aussi :  Paris-Alger à pied : Le jeune algérien arrive bientôt en Tunisie

Les présents ont exprimé leur joie et leur honneur d'être de la partie, à l'image de Pierre Audin, qui s'est dit « fier » de se retrouver sur la place qui porte le nom de son père, « un partisan de l'indépendance de l'Algérie », a-t-il souligné, selon l'agence de presse nationale APS, qui a couvert l'évènement. Le wali d'Alger, Ahmed Maabed, cité par la même source, a de son côté évoqué « la grandeur et la bravoure de Maurice Audin, qui a sacrifié sa vie pour la cause algérienne ».