Les sauveteurs espagnols continuent à intervenir pour secourir les Harraga en difficulté dans la mer Méditerranée, notamment ceux arrivant depuis l'Algérie. Cette fois, en une journée, les éléments de la garde civile espagnole ont secouru quatre bateaux du côté de Carthagène à bord desquels se trouvaient au moins 41 ressortissants algériens.

En effet, selon le compte Twitter des Héroes del Mar (Héros de la mer), le service maritime de la garde civile de Carthagène, dans la région de Murcie, a pu secourir quatre petites embarcations qui semblent être arrivées des côtes algériennes. Dans ces opérations, la garde civile a été soutenue par l'organisation du sauvetage maritime, selon la même publication.

Un Yéménite accompagnait les Algériens à bord de l'une des embarcations de harraga

En fait, il s'agit d'une embarcation avec trois individus à bord. Trois hommes de nationalité algérienne, selon le tweet en question. La seconde embarcation était occupée par 17 personnes, notamment des femmes, alors que la troisième barque comptait 13 jeunes hommes. Les Héros del Mar font part du sauvetage d'une quatrième embarcation à bord de laquelle se trouvaient 9 personnes, dont 8 Algériens et 1 Yéménite.

Chaque année, les services maritimes espagnols font état de l'arrivée de centaines d'embarcations venant d'Algérie. Beaucoup d'entre elles n'arrivent cependant pas vers les côtes espagnoles, provoquant des disparitions des corps. D'autres connaissent des naufrages près des côtes algériennes ou espagnoles, avec de nombreux morts enregistrés.

C'est le cas, par exemple, du groupe de 12 personnes naufragées en mai non loin des côtes de la péninsule ibérique. Selon l'activiste Francisco Jose Clemente Martin, de l'ONG « Centre espagnol de recherche des personnes disparues », seulement quatre personnes ont été retrouvées à bord de l'embarcation, les 8 autres étant portées disparues. Parmi les quatre retrouvées, une femme enceinte était décédée, alors que son mari et deux autres personnes ont dû être hospitalisés.