La compagnie aérienne Air Algérie a désormais un nouveau directeur général en la personne de Yacine Benslimane. Ce dernier a été installé dans ses fonctions ce samedi 18 juin 2022 par le ministre des Transports Abdallah Moundji.

Depuis le 11 janvier 2021, c'est Lamine Mesraoua qui assurait la direction d'Air Algérie par intérim à la suite du limogeage du PDG Bekhouche Allache et du ministre des Transports Lazhar Hani par le chef de l'État Abdelmadjid Tebboune. Un intérim qui a duré près de 18 mois, avant que les pouvoirs publics ne décident enfin de nominer un nouveau PDG à la tête d'Air Algérie.

Le nouveau PDG aura la lourde tâche de redorer le blason d'une compagnie qui ne cesse de faire l'objet de critiques de toutes parts. Yacine Benslimanes, qui a officiellement pris ses fonctions ce samedi 18 juin, n'est pas un étranger au secteur du transport aérien. Titulaire d'une licence en finances obtenue en 2020 à l'université de Béjaïa, le nouveau PDG d'Air Algérie, qui possède également un master en management de l'École nationale de l'aviation civile (ENAC) de Toulouse en France, a occupé de nombreux postes de responsabilités dans le secteur du transport aérien.

Yacine Benslimane accumule en effet une certaine expérience dans le secteur pour avoir notamment exercé la haute fonction de délégué général de la défunte compagnie aérienne Aigle Azur entre 2017 et 2019. Il avait également occupé le poste de chef de service commercial au niveau de l'Établissement de gestion de services aéroportuaires (EGSA) d'Alger de 2003 à 2007, chef de service des finances à l'entreprise JC Decaux de 2008 à 2010 et directeur commercial à l'EGSA d'Alger de 2010 à 2012.

Yacine Benslimane, nouveau PDG d'Air Algérie

Mise en place du nouveau PDG d'Air Algérie, Yacine Benslimane

Ce qui attend le nouveau PDG d'Air Algérie

Il faut dire que le nouveau PDG d'Air Algérie hérite d'une situation peu reluisante au sein d'une compagnie, qui traverse une crise à tous les niveaux. Très endettée, Air Algérie est en grande difficulté à cause de la crise sanitaire. Selon les prévisions, le manque à gagner de la compagnie est estimé à plus de 500 millions d'euros en raison de la fermeture des frontières.

À lire aussi :  Algeria Airlines : Ce qu'il faut savoir du changement de nom d'Air Algérie

Le nouveau PDG d'Air Algérie aura sur les bras plusieurs chantiers, à commencer par celui de la gestion du nouveau programme de vols internationaux décidé par les autorités à l'occasion de la saison estivale. Yacine Benslimane, qui devra aussi régler la question pendante du remboursement des billets d'avion non consommés, aura surtout la lourde mission de la mise en place du nouveau plan d'action d'Air Algérie, annoncé par les pouvoirs publics, notamment avec le projet d'acquisition de 15 avions.