Remis aux calendes grecques à plusieurs reprises, le projet du tunnel qui reliera l’Espagne et le Maroc sous le détroit de Gibraltar se concrétise enfin. En effet, la société espagnole d’études (SECEGSA) a annoncé que les travaux de construction du tunnel Maroc-Espagne pourront démarrer en 2030, a rapporté le quotidien Assabah.

Ainsi, cette infrastructure devrait être connectée au gazoduc Nigeria-Maroc destiné à acheminer du gaz du Nigeria vers l’Europe, ajoute la même source qui annonce que les experts des deux pays se rencontreront prochainement dans cette optique. Pour l’entreprise espagnole, le projet n’a jamais été abandonné. Ce projet titanesque a été remis à l’ordre du jour en parallèle à la construction du gazoduc Nigéria-Maroc et également suite à la normalisation des relations entre l’Espagne et le Maroc.

Normalisation des relations entre le Maroc et l'Espagne : le projet du tunnel entre les deux pays remis sur la table

Cette normalisation a remis sur la table ce projet de construction du tunnel intercontinental sous le détroit, dédié au transport de marchandises et à la circulation des personnes. Avec ces deux infrastructures, le coût de transport du gaz naturel d’Afrique et du Moyen-Orient vers l’Europe sera considérablement réduit, assure la même le journal.

Pour réaliser cette œuvre monumentale, la Banque mondiale, la Banque européenne d’investissement, la Banque africaine de développement et de nombreux bailleurs de fonds arabes ont montré leurs intérêts pour le projet. L'entreprise chargée de l’étude de ce projet, SECEGSA, a déjà présenté au gouvernement espagnol l’ensemble des études réalisées depuis 35 ans dans le cadre de ce projet de tunnel qui reliera Tanger à Tarifa. Il aura une longueur de 24 km.

Il faut rappeler que ce projet a fait l'objet d’une réunion virtuelle le mois d'avril 2021  entre les autorités marocaines et espagnoles. Les deux parties ont exprimé leur volonté mutuelle de redynamiser ce chantier stratégique intercontinental à fort potentiel. Les responsables des deux pays se sont accordés sur le projet de mémorandum d’entente de coopération technique en cours d’achèvement par les deux parties.