L'information aurait pu passer inaperçue tellement elle n'a pas circulé dans les médias. Le limogeage de l'ambassadeur d'Algérie à Kiev, en Ukraine, et de la consule d'Algérie à Nice, en France, a été publié il y a une dizaine de jours dans le Journal officiel. Aucune explication n'a été donnée sur cette mise à l'écart.

Fin de fonctions pour deux diplomates algériens en poste. Dans le Journal officiel N° 43, deux décrets présidentiels ont été publiés concernant la fin de fonctions du représentant diplomatique de l'Algérie dans la capitale ukrainienne et de la représentante diplomatique de l'Algérie à Nice, dans le sud-est de la France.

De ce fait, Djihed-Eddine Belkas n'est plus l'ambassadeur d'Algérie à Kiev depuis le 1er juin 2022, selon les termes du décret présidentiel signé le 14 juin. « Par décret présidentiel du 14 Dhou El Kaâda 1443 correspondant au 14 juin 2022, il est mis fin, à compter du 1er juin 2022 aux fonctions d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République algérienne démocratique et populaire à Kiev (République d’Ukraine), exercées par M. Djihed-Eddine Belkas, appelé à exercer une autre fonction », indique en effet le décret signé par le chef de l'État, Abdelmadjid Tebboune.

Simple remaniement ou limogeage pour mauvaise gestion ?

« Par décret présidentiel du 14 Dhou El Kaâda 1443 correspondant au 14 juin 2022, il est mis fin aux fonctions de consul de la République algérienne démocratique et populaire à Nice (République française), exercées par Mme. Hayat Maoudj », stipule un autre décret présidentiel, à propos du limogeage de la consule d'Algérie à Nice.

À lire aussi :  Réduction du nombre visas pour les Algériens : Un député français s’insurge

Aucun détail n'a été donné sur les raisons de cette décision. Est-ce un simple remaniement ou un limogeage pour mauvaise gestion ? L'on ne sait pas, par exemple, si le limogeage de l'ambassadeur d'Algérie à Kiev est lié à sa gestion du rapatriement des Algériens d'Ukraine après le déclenchement de la guerre à la fin du mois de février. Même questionnement à propos de la consule d'Algérie à Nice qui fait partie des consuls d'Algérie en France ayant géré la crise du renouvellement des passeports. Une crise, faut-il le rappeler, qui a duré plusieurs mois et a perturbé la programmation pour les ressortissants algériens en France de leurs vacances en Algérie.