Le besoin du renforcement du nombre de vols et de traversées maritimes entre l'Espagne et l'Algérie se fait grandement ressentir chez les ressortissants algériens établis dans ce pays européen. C'est ce qu'a indiqué le député l'émigration, Fares Rahmani, dans des déclarations à la presse. 

Cette volonté a été exprimée depuis plusieurs mois déjà. La communauté algérienne avait émis le souhait de voir le nombre de vols et de traversées revu à la hausse après l'ouverture partielle des frontières. Elle s'attendait ainsi que ce programme d'Air Algérie et d'Algérie Ferries soit renforcé en prévision de la saison estivale.

Cependant, grande fut la déception des Algériens en apprenant que l'Espagne n'est pas concernée par le nouveau planning des compagnies aériennes et maritimes algériennes, dont le programme d'été a été publié fin mai dernier. Ainsi, la route entre l'Espagne et l'Algérie n'est desservie que par une poignée de vols et autant de dessertes maritimes. En tous 8 vols par semaine sont effectués entre les deux pays. Quatre sont assurés par Air Algérie et les quartes autres sont partagées par les deux compagnies aériennes espagnoles ; Vueling et Iberia.

Voyages vers l'Espagne : Le programme actuel jugé insuffisant

Concernant les traversées maritimes, Algérie Ferries n'assure encore qu'une seule liaison hebdomadaire, et ce sur la ligne Oran-Alicante. Les compagnies espagnoles Baleària et Trasmediterránea exploitent, de leur côté, les routes Valence-Mostaganem pour la première et Alméria- Ghazaouet, Alméria-Oran pour la seconde, avec cependant un nombre limité de traversées autorisées.

À lire aussi :  Air Algérie renforce son programme avec des vols supplémentaires

Quoi qu'il en soit, le nombre de vols et de traversées reste en dessous des espoirs de la diaspora algérienne. Ce programme ne répond pas à la forte demande exprimée, laquelle a complètement explosé cet été. D'ailleurs, Algérie Ferries a annoncé dernièrement que toutes les places mises en vente en prévision de la saison estivale ont été vendues. Difficile également de trouver un vol pour rentrer au pays au départ de l'Espagne.

Les Algériens d'Espagne dans la tourmente

Les Algériens résidants en Espagne se retrouvent donc livrés à eux-mêmes et ne savent plus à quels saints se vouer pour pouvoir entrer en Algérie cet été. D'ailleurs, plusieurs d'entre eux se sont résignés à renoncer à leur voyage, une année de plus. Le député de l'émigration Fares Rahmani, qui s'est exprimé sur le sujet sur les colonnes du journal arabophone Echorouk, dimanche 3 juillet, a affirmé que le programme de vols et des traversées doit absolument être renforcé pour mettre fin au calvaire de cette communauté.