Le racisme touche toutes les catégories sociales en France. Les victimes se comptent aussi parmi les hommes et les femmes politiques, surtout quand ces derniers sont d'origine africaine. C'est le cas de cette députée nouvellement élue à l'Assemblée nationale, qui a été victime d'insultes pour son origine algérienne, le jour de la célébration du 60e anniversaire de l'indépendance de l'Algérie.  

Les vagues successives d'immigration qu'a connue la France depuis plusieurs décennies ont fait de la France un pays multiculturel. Sur le plan politique, la France a souvent eu des représentants qui ont des origines étrangères, au gouvernement et dans les différentes institutions élues.

Lors des dernières élections législatives, 9 nouveaux élus à l’Assemblée nationale française sont originaires des pays d'Afrique du Nord. Il s’agit de 5 députés originaires du Maroc, 3 d’Algérie et un seul de Tunisie. Parmi les 3 nouveaux députés ayant des origines algériennes figure Sabrina Sebaihi, élue sur une liste EELV de la quatrième circonscription des Hauts-de-Seine. Âgée de 41 ans, Sabrina Sebaihi, née à Ivry-sur-Seine, est fille de parents algériens ayant rejoint la France après l'Indépendance de l'Algérie.

La députée à l’Assemblée française Sabrina Sebaihi insultée

C’est justement à l’occasion de la célébration du 60e anniversaire de l'Independence de l’Algérie, mardi 5 juillet 2022, que la nouvelle députée à l’assemblée nationale française a partagé sur Twitter une photo d'une lettre manuscrite « anonyme » contenant des insultes à son encontre. Des insultes qui visent Sabrina Sebaihi pour son origine algérienne.

« Insultes et menaces, 60 ans après l'indépendance de l'Algérie les nostalgiques de l'OAS croient pouvoir m'intimider avec ce type de courrier. Belle fête d'indépendance au peuple algérien. Continuons à nous battre pour une mémoire partagée et apaisée des deux côtés de la Méditerranée », écrit la députée Sabrina Sebaihi sur Twitter.

Le contenu de la lettre manuscrite anonyme partagée par la députée contient des insultes et assène que la députée Sabrina Sebaihi ne serait « jamais française ». « Aujourd'hui vous venez pourrir la France », écrit aussi l'auteur anonyme de la lettre. Sur les réseaux sociaux, la députée française aux origines algériennes a reçu plusieurs messages de soutien de la part de citoyens, mais aussi d'hommes et de femmes politiques.

« Tout mon soutien à Sabrina Sebaihi. Mettre au pouvoir l'extrême droite c'est libérer les paroles haineuses, permettre aux violences de se déchaîner. Les risques et conséquences sont très réels », écrit sur Twitter Raphaëlle Rémy-Leleu, porte-parole de EELV en Ile-de-France. « Paix et reconnaissance à l'intelligence collective des peuples des deux rives de la Méditerranée si proches pour qu'ils nouent enfin ces liens indéfectibles. Soutien à Sabrina Sebaihi ambassadrice d'une amitié franco-algérienne sincère et durable ! », écrit pour sa part Jean-Laurent Félizia, Secrétaire Régional EELV PACA.