La Fédération algérienne de football (FAF) connaît enfin son nouveau président ; successeur de Charaf-Eddine Amara. L'Assemblée générale élective, qui a eu lieu, ce jeudi 7 juillet, à la salle des conférences du complexe du stade 5-juillet, a tranché entre les deux listes en lice, en l'occurrence celle conduite par Djahid Zefizef et celle menée par Abdelhakim Serrar.

Et l'AGE a clairement jeté son dévolu sur l'administrateur qui occupe le poste de manager général de la sélection nationale senior, Djahid Zefizef, face à l'ancien joueur international et ex-président de clubs Abdelhakim Serrar. Ce dernier n'a pu remporter ce duel face à son adversaire du jour, même si sa liste comptait des noms aussi prestigieux que Lakhdar Belloumi et Tadj Bensaoula.

Il faut dire que Zefizef a aussi fait appel à d'anciens internationaux, notamment Hakim Meddane et l'une des icônes de la glorieuse équipe du FLN, Mohamed Maouche. Il a finalement obtenu 52 voix à l'issue de l'opération électorale qui a eu lieu à la salle des conférences du complexe du 5 juillet, et ce, contre 34 voix pour Abdelhakim Serrar et 5 voix annulées.

Pour rappel, l'Assemblée générale élective était devenue indispensable depuis l'annonce du désormais ex-président de la FAF Charaf-Eddine Amara de quitter son poste le 31 mars 2022, soit moins de 48 heures après la défaite de l'équipe d'Algérie face au Cameroun, synonyme de non-participation à la Coupe du monde 2022[1]L'Algérie perd sa place en Coupe du Monde 2022.

Mais pour des raisons en lien avec les différents clans qui coexistaient au sein de l'instance footballistique nationale, Charaf-Eddine Amara s'est rétracté pour ne pas laisser ses adversaires s'occuper de la préparation de l'Assemblée générale élective[2]Le président Amara toujours en poste ; cafouillage au sommet de la FAF. En fait, il voulait mener la Fédération vers cette AGE pour donner plus de chance à ses soutiens de gagner la bataille de l'élection. Visiblement, il a fini par avoir gain de cause.

À lire aussi :  L'entraîneur du Maroc, Vahid Halilhodžić, démis de ses fonctions

References