La crise économique mondiale s'installe dans la durée. Les voyants sont au rouge. La croissance est à l’arrêt. Le monde vit au rythme de la guerre en Ukraine qui a plombé une économie déjà fragilisée par deux années de crise sanitaire. La situation fait craindre le pire. Les experts s'attendent à une récession économique mondiale. Dans ce contexte les prix des matières premières connaissent un recul considérable.

En effet, les cours des métaux industriels ont reculé cette semaine sur la Bourse des métaux de Londres. Ils ont atteint leurs niveaux les plus bas depuis le début de l’année, effaçant ainsi largement tous les gains générés par la guerre en Ukraine. Ainsi, le cuivre a chuté jusqu’à 6955 dollars la tonne le 15 juillet, passant sous le seuil des 7000 dollars la tonne pour la première fois depuis novembre 2020.

De son côté, l'aluminium a atteint son plus bas niveau depuis mai 2021, à 2310 dollars la tonne. Les prix des métaux de base sont également en baisse. Le cuivre a dévissé de plus de 27 %, le zinc de 18 %, et le nickel de 7 %. Concernant les cours de l’or, ils ont fondu sur la semaine. Ils ont atteint leurs plus bas niveaux depuis près d’un an, plombé par la perspective d’un durcissement de la politique monétaire aux États-Unis. Donc, le prix de l’or est brièvement passé sous 1700 dollars, une première depuis août dernier. « L'appétit pour l’or est coupé par un dollar qui s’apprécie et des partis ambitieux sur les hausses des taux de la Fed », explique Lukman Otunuga, analyste chez FXTM.

Les investisseurs préfèrent donc le dollar qui a connu une montée spectaculaire. Pour leur part, les cours du café ont affiché une baisse sur la semaine, principalement en raison de la détérioration de la situation économique mondiale et les niveaux d’inflation dans les pays consommateurs menaçant la demande. Le prix du café est tombé jeudi à son plus bas niveau depuis 9 mois à New York, et à un plus bas depuis 11 mois à Londres. Ce recul des prix du café est dû essentiellement au recul du pouvoir d'achat.