Des navires de guerre russes ont accosté, le dimanche 17 juillet, au port d'Alger, a annoncé le ministère algérien de la Défense dans un communiqué. Il s'agit d'un navire hydrographique et d'un pétrolier de la flotte de la mer Noire relevant de la Marine russe, qui ont rallié l'Algérie dans le cadre des activités de coopération militaire algéro-russe.

« Dans le cadre des activités de coopération militaire algéro-russe, un détachement de navires de guerre de la flotte de la mer Noir relevant de la Marine russe, composé du navire hydrographique KILDIN et du Pétrolier Vice-amiral PAROMOV, a accosté, ce dimanche 17 juillet 2022, au niveau du port d'Alger », a en effet fait savoir le MDN dans un communiqué publié sur son site Internet.

La présence du navire Vice Admiral Paromov est notamment confirmée par le site spécialisé dans le positionnement des navires VesselFinder[1]VICE ADMIRAL PAROMOV, VesselFinder. Ce dernier affirme que le navire russe a accosté au port d'Alger le 17 juillet à 7 h 17.

RAL34, Dmitri Shessler, MarineTraffic,com

VICE ADMIRAL PAROMOV. Photographie par Dmitri Shessler pour le site MarineTraffic.com

L'Algérie, grand client de la Russie en matière d'armement

Les rédacteurs du ministère algérien de la Défense nationale n'ont pas été prolixes dans l'annonce de la présence au port d'Alger des navires de guerre de la flotte russe. Ils ont plutôt usé de langage diplomatique qui n'a rien à envier à celui développé par les cadres du ministère des Affaires étrangères.

« Cette escale, qui durera jusqu’au 19 juillet 2022, a pour objectif de renforcer les relations de coopération militaire bilatérale entre [les forces navales algériennes] et les forces navales russes, l’échange d’expériences et la consolidation de la coordination entre les deux armées », a indiqué le communiqué du MDN, qui a signalé qu'après l'accostage de ce détachement de navires, la délégation militaire russe a été reçue par le Commandant de la Façade maritime Centre.

Cela dit, ce genre d'escales est tout à fait naturel entre deux pays qui ont de fortes relations militaires, notamment parce que l'Algérie est un grand client de la Russie en matière d'armement[2]Des manœuvres militaires conjointes entre l'Algérie et la Russie. D'ailleurs, depuis quelques années, l'Algérie est classée première sur le continent africain, et ce, en matière d'achat d'armes principalement russes. Les relations algéro-russes sont tellement particulières que Moscou a même accepté de livrer les missiles S-300 à Alger ainsi que les Sukhoï les plus développés.