Depuis la réouverture partielle des frontières aériennes et maritimes, la question du prix des billets pour les vols et les traversées vers l'Algérie constitue la préoccupation majeure des voyageurs algériens. Ces derniers ne réclament qu’une seule chose : revoir à la baisse les prix des billets pratiqués par les différentes compagnies aériennes et maritimes desservant l'Algérie.   

La question de la hausse des prix des billets pour les vols et les traversées depuis et vers l’Algérie continue de susciter des réactions, notamment en cette période estivale, marquée par le flux de voyageurs au départ et à destination de l’Algérie. Les différentes réunions du Conseil des ministres consacrées au secteur du Transport n’ont abouti à aucun résultat palpable. Les instructions données par le chef de l’État concernant la révision des prix des billets sont restées lettre morte.

Le chef de l’État avait en effet ordonné, lors du Conseil des ministres tenu le 24 avril 2022, de « réviser les tarifs des billets de transports aériens et maritimes avant la saison estivale », au profit de la communauté nationale à l'étranger. Abdelmadjid Tebboune, qui avait également ordonné le « renforcement des vols internationaux » voulait à travers cette révision des prix « encourager la communauté nationale à opter pour les entreprises de transport nationales », à selon les termes du communiqué de la Présidence.

Le prix des billets des vols et traversées toujours hors de portée

Près de trois mois après, ces instructions du chef de l’État concernant la révision à la baisse des prix des billets ne se sont toujours pas concrétisées sur le terrain. Pire encore, le nouveau programme estival des vols et des traversées annoncé le 19 mai dernier n’arrive pas à répondre à la forte demande des clients. Ces derniers sont également contraints de payer le prix fort.

Ces problèmes rencontrés par les voyageurs algériens, notamment ceux de la diaspora, sont souvent soulevés par des députés de l’émigration à travers des messages sur les réseaux sociaux et lettres destinées aux responsables du secteur du Transport. Le député Abdelouahab Yagoubi est d'ailleurs revenu à la charge, ce lundi 18 juillet, au sujet des prix des billets pratiqués par les différentes compagnies aériennes et maritimes desservant l’Algérie.

Où en est l'instruction de Tebboune sur la révision des prix des billets ?

Dans un message publié sur sa page Facebook, le député a d’abord rappelé les instructions du chef de l’État au cours du Conseil des ministres du dimanche 17 juillet 2022, « de mobiliser tous les moyens de l'État pour faciliter le retour ou l'arrivée des Algériens de l'étranger au pays, lors de la saison estivale, dans les meilleures conditions ». Abdelmadjid Tebboune a « également ordonné la création d'un numéro vert et d'une cellule de veille et d'écoute, au niveau du cabinet du ministre des Transports, dans le but de répondre aux préoccupations des citoyens et de résoudre les problèmes et obstacles qui se dressent devant eux lors des vols et traversées vers l'Algérie », écrit le député.

Dans son message, Abdelouahab Yagoubi est revenu surtout sur la question de la révision des prix. « Espérons seulement que le gouvernement traitera d’abord l’instruction de révision des prix des billets demandée par le Monsieur le Président il y a des mois », affirme-t-il, en faisant référence aux instructions données par Abdelmadjid Tebboune lors du Conseil des ministres du 24 avril dernier. Le député espère aussi voir le gouvernement « répondre aux sollicitations des députés qui ont soulevé à maintes reprises, ces préoccupations des Algériens de l’étranger, et des réponses aux questions parlementaires qui sont toujours dans les tiroirs des différents départements ministériels ».