L'écrivain algérien d'expression française Yasmina Khadra a récemment effectué une tournée dans plusieurs villes d'Algérie pour la présentation de son nouveau roman, Les Vertueux, qui sortira le 24 août prochain. Accueilli royalement par ses lecteurs là où il était passé, Yasmina Khadra n'a pour autant pas pu échapper aux attaques d'une frange de ses concitoyens pour avoir répondu à une invitation de l'ambassadeur de France à Alger.

Le sentiment anti-français est omniprésent en Algérie, du moins chez une bonne partie de la population qui ne manque aucune occasion de le montrer. Même les manifestations sportives n'y échappent pas, comme cela a été vérifié lors des derniers Jeux méditerranéens à Oran, lors desquels la Marseillaise était sifflée[1]JM-2022 : "La Marseillaise" sifflée, des diplomates français quittent le stade d'Oran. La haine de tout ce qui est lié à la France est surtout véhiculée par les promoteurs de l'arabisme en Algérie. Pour eux écrire, s'exprimer ou étudier en langue française est un acte d'allégeance à l'ex-colonisateur.

C'est ce que vient de subir le célèbre écrivain algérien Yasmina Khadra. Ce dernier, qui vit depuis plusieurs années en France, auteur de nombreux romans en langue française, s'est récemment rendu en Algérie pour faire la promotion de son prochain roman, titré « Les Vertueux », qui sortira le 24 août. Yasmina Khadra, de son vrai nom Mohamed Mouleshoul, s'est rendu à Oran (16 juillet), à Alger (18 juillet) et à Tizi Ouzou (19 juillet).

À lire aussi :  Angleterre : Un club de football ouvre des salles de prière durant les matchs

Yasmina Khadra cible d'attaques pour avoir répondu à une invitation de l'ambassadeur de France à Alger

Dans chacune de ses tournées, l'écrivain algérien a été royalement accueilli par ses lecteurs. C'est le cas notamment à Tizi-Ouzou, où ils étaient plus d'un millier de personnes à venir à sa rencontre au niveau de la Maison de la culture Mouloud Mammeri. Une occasion pour l'auteur de « L'attentat » (2005) d'échanger avec ses lecteurs et leur dédicacer ses nombreux romans.

Après la fin de sa tournée, Yasmina Khadra a été invité, le mercredi 20 juillet, à un déjeuner chez l'ambassadeur de France à Alger. « De passage à Alger à l'occasion de la sortie prochaine de son nouveau roman, Les Vertueux, l'écrivain Yasmina Khadra a déjeuné aujourd'hui avec l'ambassadeur de France, François Gouyette. Un agréable moment d'échange autour de l'Algérie et de la littérature francophone ! » écrit l'ambassade dans un message publié sur sa page Facebook et illustré de la photo de l'écrivain avec le diplomate français[2]Publication de l'Ambassade de France en Algérie, Facebook.

Photo de l'écrivain algérien Yasmina Khadra et de l'Ambassadeur de France en Algérie

Photo de l'écrivain algérien Yasmina Khadra et de l'Ambassadeur de France en Algérie

Cette invitation à un déjeuner chez l'ambassadeur de France n'a pas été digérée par une frange de la société algérienne. Sur les réseaux asociaux, de nombreux internautes se sont attaqués à l'écrivain algérien et certains sont allés jusqu'à l'accuser d'un partisan du « hizb frança » (parti de la France), ou carrément d'un collaborateur de la France. « Ce qui m'intrigue beaucoup, c'est que les collaborateurs pendant la révolution faisaient leur sale boulot en cachette, parfois même cagoulés. Maintenant, ils le font à visage découvert et avec fierté et conviction », écrit un internaute sur la page de l'Ambassade de France en Algérie.

À lire aussi :  Affaire Future Gate : Voici le sort de Numidia Lezoul et des autres influenceurs

Yasmina Khadra répond à ses détracteurs

Face aux attaques qu'il a subies, l'écrivain Yasmina Khadra a réagi, ce jeudi 21 juillet, en publiant un message sur sa page Facebook[3]Publication de Yasmina Khadra, Facebook. « À ceux qui se sont indignés parce que l'ambassadeur de France a eu la courtoisie et l'élégance de m'inviter à déjeuner (ce qu'aucun ministre algérien n'a eu à faire), je les invite, à mon tour, à feuilleter ces quelques photos pour mesurer l'étendue de leur impudence », écrit-il en illustrant son message avec plus de 70 photos le montrant en compagnie de nombreuses personnalités du monde entier.

« J'ai été reçu par des chefs d'État, des Altesses Royales […] des ministres, des gouverneurs, des prix Nobel, des stars de Hollywood, des maires, des ambassadeurs, des héros et des artistes de légende, des génies planétaires, des magistrats emblématiques, des icônes algériennes et des célébrités formidables de par le monde », ajoute-t-il en citant le nom de chacune de ces personnalités avec ses photos à leurs côtés.

« Toujours à ces malheureux, je leur conseille (sic.) de réapprendre à vivre leur vie et de ne pas trop s'occuper de celle des autres au risque de passer à côté de ce qui pourrait les élever dans leur propre estime. Un Algérien n'est pas que, il pourrait avoir des amis et des admirateurs aussi bien en Chine qu'au Cap Vert, en France qu'en Islande. Que Dieu leur pardonne ; moi, j'ai épuisé tout mon stock d'indulgence. Il est des êtres qui, si on venait à leur offrir la lune sur un plateau, ne verraient que l'éraflure sur le plateau », ajoute-t-il.

À lire aussi :  Emmaüs Toulouse : Bons plans pour les étudiants en France

References