De nombreux passagers du vol Annaba-Marseille, du 25 juillet dernier, à bord d'un avion de la compagnie Air Algérie, ont vécu une incroyable mésaventure. En effet, à leur arrivée à l’aéroport de Marseille ces voyageurs se sont retrouvés sans leurs bagages. Ces derniers ont été tout bonnement laissés à l’aéroport d’Annaba, pour laisser place à une autre marchandise dans la soute de l'avion d’Air Algérie.  

Encore une fausse note dans le « palmarès » déjà très chargé de la compagnie nationale Air Algérie. Cette dernière, qui détient le monopole du transport aérien en Algérie, est souvent sujette aux critiques de ses clients. Toutes les tares du secteur du transport aérien sont collées à Air Algérie. Cherté de billets, difficulté de réservation, retards dans les vols, mauvaise communication, sont autant de reproches que font les clients à la compagnie Air Algérie.

La situation s’est encore empirée depuis la réouverture partielle des frontières aériennes en juin 2021. Trouver une place avec Air Algérie pour un vol à l’international devient un vrai exploit. Et lorsque ce vol est programmé à son heure précise, il arrive souvent que des passagers se retrouvent confrontés à d’autres soucis. C’est ce qui s’est passé avec le vol AH 1150 du 25 juillet assurant la liaison entre Annaba et Marseille.

À lire aussi :  Algérie Ferries : Programme des traversées depuis Marseille en septembre

En effet, les voyageurs ont vécu une incroyable mésaventure à leur arrivée à l’aéroport de Marseille. À leur descente de l’avion, de nombreux passagers se sont retrouvés sans leurs bagages. Selon le journal L’Est Républicain[1]Au diable les bagages, vive les crustacés !, L'Est Républicain, la compagnie Air Algérie avait tout simplement déchargé les bagages de la soute de l’avion à l’aéroport d’Annaba sans aviser au préalable, les voyageurs.

Air Algérie : Les bagages des passagers déchargés de la soute pour laisser place à une cargaison de « crustacés »

En effet, avant leur descente de l’avion à l’aéroport de Marseille, les passagers  ont été informés que la majorité de leurs bagages en soute avait été déchargée et qu’ils seront pris en charge dans les prochains vols, sans préciser ni quand, ni l’itinéraire, selon des plaignants, cités par la même source. Parmi les victimes de cette situation des mères avec enfants et bébés qui ont laissé derrière elles les poussettes de leurs bambins.

D’autres passagers ont dans leurs bagages des « produits périssables tels des gâteaux et autres légumes et fruits, ou encore des gigots de mouton de l’Aïd congelés et entreposés dans de glacières », indique la même source. De nombreux voyageurs qui ne sont pas de Marseille devaient partir chez eux dans d’autres villes lointaines par train sans leurs bagages.

À lire aussi :  Vol Lyon-Alger avec Air Algérie : Un avion presque vide, mais des billets toujours aussi chers

Mais ce qui a le plus agacé les passagers de ce vol Annaba-Marseille, c’est la raison avancée par les travailleurs du service bagage de la compagnie Air Algérie. Ces derniers expliquent en effet que les bagages des passagers de ce vol ont été déchargés pour laisser de la place, en soute, à l’expédition qualifiée « d’urgente » d’une cargaison de crustacés, appartenant à un « nabab des fruits de mer », localisé dans la wilaya d’El-Tarf, rapporte la même source.

References

References
1 Au diable les bagages, vive les crustacés !, L'Est Républicain