Des pilotes de la compagnie Air Algérie sont mécontents de leur direction. Cette dernière aurait, en effet, pris la décision de mettre fin à certains « privilèges » qui leur sont accordés. Une décision qui n'a pas été du goût des pilotes, qui auraient même menacé de recourir à une grève dans les prochains jours.

Récemment installé dans ses fonctions, le nouveau PDG d'Air Algérie, Yacine Benslimane, a décidé de prendre un certain nombre de mesures concernant le fonctionnement de son entreprise[1]Air Algérie : Deux directeurs limogés et remplacés. En plus des changements opérés au sein de certaines directions avec la nomination de nouveaux responsables, le PDG d'Air Algérie a surtout pris la décision radicale de mettre fin à certains privilèges accordés jusque-là par la compagnie à ses employés, notamment les pilotes.

Une décision qui n'a pas été du goût des pilotes de la compagnie nationale, qui réclament le maintien de leurs privilèges. D'ailleurs, les pilotes d'Air Algérie auraient même menacé de recourir à une grève générale dans les prochains jours pour protester contre la nouvelle décision de leur direction. Une décision qui met fin d'une manière « temporaire » à certains avantages accordés par la direction à ses employés, selon une source au sein d'Air Algérie citée ce mardi par le journal El Khabar[2]الجوية الجزائرية: العهد الجديد لم يعجب الطيارين, El Khabar.

Ce privilège que les pilotes d'Air Algérie ne veulent pas perdre

La décision est prise dans le but de soulager les finances de la compagnie, précise la même source. Il s'agit notamment de la suspension de l'octroi de billets d'avion de classe affaires et économique aux pilotes et aux membres de leurs familles durant cette saison estivale, précise-t-on. Cette décision a été prise en raison de la forte demande sur les billets, notamment auprès des ressortissants algériens établis en Europe, ajoute la même source.

Ce privilège de s'offrir des billets gratuits était également accordé à d'autres employés d'Air Algérie, mais dans une moindre proportion par rapport aux pilotes de la compagnie, précise la source. Cette décision de suspendre l'octroi de billets gratuits a suscité des réactions mitigées au sein des travailleurs d'Air Algérie. Certains employés parmi ceux qui n'ont pas eu accès à ce privilège ont bien sûr salué la décision de la direction, en la qualifiant de « courageuse ».

Mais ce sont les employés « privés » de cet avantage – à leur tête les pilotes de ligne – qui sont montés au créneau. Ces derniers ont en effet dénoncé la décision de la direction de leur compagnie, en réclamant le maintien de la gratuité des billets d'avion pour eux et les membres de leurs familles durant cette saison estivale. Les pilotes d'Air Algérie veulent bénéficier des billets gratuits pour cet été afin de pouvoir profiter de leurs vacances, selon la même source.