Le député de l'émigration Abdelouahab Yagoubi ne semble pas content de ses collègues parlementaires de l'intérieur de l'Algérie. Plus d'une année après les élections législatives du 12 juin 2021, qui ont vu une abstention record, le député de la circonscription France-Nord a comme une envie de rappeler ses collègues de l'intérieur à l'ordre et leur rappeler à leurs obligations envers leurs électeurs et les citoyens de leurs circonscriptions respectives.

En effet, dans une publication rendue publique dans la soirée du samedi 20 août sur sa page Facebook, le parlementaire, qui a beaucoup activé à l'occasion de la crise sanitaire, la fermeture des frontières et le blocage des déplacements des Algériens de France vers l'Algérie, s'est dit très attristé par son incapacité à s'occuper de tous les citoyens de l'intérieur qui le sollicitent.

« En raison des nombreuses demandes d'intervention que je reçois, de plus en plus, de nos concitoyens de l'intérieur du pays, cela m'attriste de ne pas pouvoir m'occuper d'eux », a en fait indiqué le député de l'émigration Abdelouahab Yagoubi qui ne manquera pas de tirer à boulets rouges sur ses collègues parlementaires des wilayas de l'intérieur, et ce, sans que cela soit une interpellation frontale qui leur est destinée. Le député a, en effet, usé de subtilité pour accuser ses collègues, de façon à peine voilée, de ne pas bien accomplir leur mission d'élus de la Nation.

Il poursuit sa publication en s'adressant aux citoyens qui l'ont sollicité, en les invitant à adresser leurs requêtes à leurs propres députés. Surtout qu'en tant que député de l'émigration, il ne manque pas de doléances de la part des Algériens d'une bonne partie de la France. « Je vous demande de contacter les 400 autres députés de l’intérieur, car je suis submergé par les préoccupations de millions de ressortissants immatriculés dans nos 8 consulats des régions de Paris, du Nord et de l'Est de la France », a-t-il lâché pour exprimer son désarroi, en espérant que les citoyens concernés comprennent sa situation.