Le chef de l’Etat Abdelmadjid Tebboune a effectué, ce jeudi 8 septembre, un remaniement ministériel qui a concerné six départements dans le gouvernement du Premier ministre Aïmene Benabderrahmane, a annoncé le porte-parole de la Présidence de le République à la télévision nationale.

Le remaniement est à l’ordre du jour depuis des mois. Annoncé à maintes reprises par le Chef de l’Etat lui-même dont la dernière en date remonte à fin juillet, le remaniement ministériel est enfin intervenu. Lors d’un point de presse organisé en début de soirée de ce jeudi, le porte-parole de la Présidence a annoncé que le Chef de l’Etat Abdelmadjid Tebboune a effectué un remaniement ministériel qui a concerné six départements ministériels.

Le chef de l’Etat qui a attendu le début de la rentée sociale pour annoncer le remaniement de son gouvernement, a opéré des changements dans six ministères, à savoir l’Intérieur, la Santé, les Transports, les Travaux publics, l’Industrie pharmaceutique et l’Enseignement supérieur. Selon le communiqué du porte-parole de la Présidence, le remaniement concerne le départ de cinq ministres et le changement de poste pour le sixième.

Cinq nouveaux noms et une permutation

Selon le communiqué de la Présidence, le chef de l’Etat Abdelmadjid Tebboune a désigné Brahim Merad, qui occupait le poste de médiateur de la République, comme nouveau ministre de l’Intérieur et des collectivités locales à la place de Kamel Beldjoud. Ce dernier est désigné comme ministre des Transports en remplacement de Abdellah Moundji. Ce dernier qui avait succédé pour rappel le 24 mars dernier à Aïssa Bekkaï limogé pour "faute grave", est désigné comme nouveau secrétaire général de la Présidence, selon le même communiqué.

Ce nouveau remaniement a touché engament le portefeuille de la Santé, puisque Abderrahmane Benbouzid est relevé de ses fonctions pour céder sa place à Abdelhak Saïhi. Le troisième changement concerne le département des Travaux publics avec la nomination de Lakhdar Rekhroukh, ancien PDG du groupe Cosider à la place de Kamel Naceri. Le département de l’Enseignement supérieur a connu également un changement avec la désignation de Kamel Bidari à la place de Abdelbaki Benziane. Le dernier changement concerne le département de l’Industrie pharmaceutique avec la nomination de Ali Aoun, PDG de la Pharmacie centrale et ex-PDG de Saïdal à la place de Lotfi Benbahmed.