La question de la création de compagnies aériennes et maritimes privées en Algérie a été abordée, dimanche 11 septembre, lors d’une réunion du Conseil des ministres, présidée par le chef de l’Etat Abdelmadjid Tebboune. Ce dernier a saisi l’occasion pour donner plusieurs instructions au nouveau ministre des Transports concernant la délivrance des agréments aux nouvelles compagnies, aériennes et maritimes ainsi que le renforcement de la flotte des compagnies Air Algérie et Algérie Ferries.    

Le secteur du transport aérien et maritime en Algérie continue de susciter des interrogations en raison de la poursuite du monopole de l’Etat avec deux compagnies publiques ; Air Algérie pour le transport aérien et Algérie Ferries pour le transport maritime. Une situation qui n’est pas faite pour arranger les affaires d’un secteur de plus en plus décrié par les professionnels qui ne cessent de réclamer une véritable ouverture du marché.

Il est vrai que les pouvoirs publics ne cessent, depuis au moins deux années, de réitérer leur volonté d’ouvrir le marché du transport aérien et maritime au secteur privé. Les nombreuses sorties des responsables algériens, à leur tête le chef de l’Etat Abdelmadjid Tebboune, sur cette question sont toujours restées lettre morte. En effet, aucun avancement n’est enregistré sur le terrain concernant la création de nouvelles compagnies aériennes et maritimes de droit privé.

Pourtant comme ne cessent de le réclamer les professionnels du secteur, l’ouverture du marché à la concurrence est l’une des solutions pour l’amélioration d’un secteur qui ne cesse de reculer à tous les niveaux. Le monopole exercé par Air Algérie et Algérie Ferries, est décrié par les Algériens qui réclament que ce secteur névralgique soit boosté.

Les directives de Tebboune au nouveau ministre des Transports

C’est dans un contexte marqué par une saison estivale catastrophique dans le secteur aérien et maritime en Algérie que les pouvoirs publics semblent enfin décidés à donner un coup d’accélérateur au dossier de l’agrément de nouvelles compagnies aériennes et maritimes en Algérie. En effet, lors du Conseil des ministres de dimanche, Abdelmadjid Tebboune a donné des instructions au nouveau ministre des Transports, Kamel Beldjoud, à "l'effet de travailler sans relâche" en vue de "relancer le secteur dont il est en charge", selon les termes du communiqué de la Présidence.

Pour Abdelmadjid Tebboune, "la relance du secteur du transport" passera par "l'acquisition, dans les meilleurs délais, d'avions et de navires en renfort des lignes aériennes et maritimes d'Algérie vers les destinations internationales", ajoute le même communiqué. Le chef de l’Etat a demandé aussi "le traitement définitif des dossiers déposés pour l'ouverture de compagnies privées de transport aérien et maritime, répondant aux standards internationaux".

Toujours dans le secteur du transport, le chef de l’Etat a appelé le gouvernement à "la mise en exploitation, dans les plus brefs délais, des avions privés confisqués sur décision de Justice, dans le cadre des affaires de corruption, sous la tutelle des entreprises nationales spécialisées, dans le cadre de l'intérêt général", ajoute la même source.