Après les compagnies aériennes Air France et Air Algérie, Transavia s'est enfin exprimée sur la grève annoncée en France par les contrôleurs aériens. Il s'agit de la grève annoncée par le Syndicat national des contrôleurs du trafic aérien (SNCTA) pour la période allant du vendredi 16 septembre à 6 heures au samedi 17 septembre à 6 heures.

Dans un communiqué publié sur son site Internet, la compagnie, filiale low cost d'Air France-KLM, fait savoir qu'elle est contrainte d'annuler une partie de ses vols. Le transporteur ne le précise pas mais parmi les vols annulés, il y a certainement ceux desservant des aéroports algériens.

"À la suite d’un mouvement social lancé par certains contrôleurs aériens le 16 septembre 2022, la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) a ainsi demandé aux compagnies aériennes de réduire leur programme de vols de 50% au départ de l'ensemble des aéroports français. Transavia a par conséquent été contraint d’annuler une partie de ses vols", a indiqué la compagnie dans son communiqué.

Transavia fait tout pour "limiter l'impact de la grève sur ses clients"

A ce titre, la filiale d'Air France affirme que ses équipes font tout pour limiter l'impact de cette grève sur ses clients. "Transavia regrette ce mouvement et met tout en œuvre pour en limiter l’impact sur ses clients. Toutes les équipes de la compagnie sont mobilisées pour les assister dans leurs démarches", précise la compagnie dans son communiqué.

D'ailleurs, elle fait savoir qu'elle contactera tous les clients concernés par les perturbations et autres annulations dues au débrayage des contrôleurs aériens. "Les passagers concernés par les vols annulés recevront une notification par mail et sms et se verront proposer des solutions de report sans frais ou un remboursement intégral", propose, dans ce sens, Transavia qui n'omet pas de faire savoir que les perturbations concerneront tous les aéroports français. Donc, toutes les compagnies desservant l'Algérie sont concernées par les perturbations, y compris Air Algérie.