Un navire de guerre américain a accosté, dimanche 18 septembre, au port de Jijel dans l'est de l'Algérie. Il s’agit du destroyer, USS Farragut DDG-99, annonce, ce lundi 19 septembre, l’US Navy sur son site en précisant que le bâtiment US qui séjournera quatre jours en Algérie, va notamment conduire un exercice naval avec les forces navales algériennes.

Dans le cadre des échanges militaires entre les forces navales algériennes et leurs homologues américaines, un bâtiment de guerre américain se trouve depuis dimanche au niveau du port commercial de Jijel. En effet, dans un communiqué publié ce lundi sur son site, l’US Navy a annoncé que le destroyer lance-missiles de classe Arleigh Burke USS Farragut (DDG 99) est arrivé le 18 septembre au  port commercial de Djen Djen, à Jijel, pour une visite de quatre jours.

De son côté, le ministère algérien de la Défense nationale (MDN) a publié un communiqué sur sa page Facebook, montrant les images de l’accostage du navire de guerre US. Selon le MDN, l’arrivé du destroyer s’inscrit dans le cadre de "la concrétisation du programme de coopération militaire algéro-américain pour l’année 2022", et la mise en œuvre de l’exercice intitulé "Échange d’expériences dans le domaine des travaux sous-marins et du déminage avec la mise en place d’une escale pour un navire américain avec des plongeurs à bord".

Le navire de guerre américain n'est pas le 1er bâtiment à visiter l'Algérie

L'arrivée du destroyer US à Jijel "fait suite à une précédente visite des coupeurs à réponse rapide de classe Sentinel USCGC Clarence Sutphin Jr (WPC 1147) et USCGC John Scheuerman (WPC 1146) à Alger en juillet", précise encore l’US Navy sur son site. "Ces visites, ainsi que la participation algérienne et américaine à l'exercice Phoenix Express 2022 au début de cette année, démontrent le lien étroit entre les deux pays et leur engagement mutuel en faveur de la sécurité et du partenariat maritime dans la région", ajoute la même source.

Pendant son séjour au port de Djen Djen à Jijel, "le navire américain et son équipage accueilleront des dirigeants civils et militaires algériens, offrant ainsi l'occasion de renforcer les relations solides et durables entre les deux pays, ainsi qu'avec d'autres partenaires et alliés dans la région", précise l’US Navy. "Notre équipage est impatient de mener des opérations avec l'armée algérienne", a déclaré Nicholas Gurley, commandant du navire américain au site de l’US Navy.