Le cinéma algérien s'est distingué à l'occasion du Festival maghrébin du film au Maroc. En effet, le film Jennia du réalisateur Abdelkrim Bahloul a remporté le Grand prix de la 11e édition du festival organisé à Oujda, clôturé dans la soirée du mercredi 12 octobre.

Après la belle moisson de l'année dernière à l'occasion de la 10e édition du Festival maghrébin du film au Maroc, avec deux distinctions (le Grand Prix du meilleur film dans la catégorie « longs métrages » et celui du Prix du meilleur scénario dans la catégorie « courts métrages »)[1]Deux films algériens primés au Festival maghrébin du film au Maroc, le cinéma algérien récidive à l'occasion de la 11e édition qui s'est déroulée du 7 au 12 octobre 2022 dans la ville d'Oujda.

En effet, le long-métrage algérien « Jennia », réalisé par d'Abdelkrim Bahloul, a remporté le Grand prix de la 11e édition du Festival maghrébin du film d'Oujda. « Nous sommes fiers d'avoir attribué le Grand prix du Festival maghrébin du film au long-métrage Jennia de Abdelkrim Bahloul », a annoncé ce jeudi 13 octobre sur sa page Facebook le réalisateur algérien Bachir Derrais[2]Publication de Bachir Derrais, Facebook, membre du jury du festival.

Les films primés au Festival maghrébin du film 2022

Dans la même catégorie du long-métrage, le jury de cette compétition, présidé par le réalisateur burkinabé Ardiouma Soma, a décerné le prix du meilleur scénario au cinéaste marocain Rachid El Ouali pour son film « Coup de tampon », alors que le prix de la meilleure réalisation est revenu au film tunisien « Moez : le bout du tunnel » de Mohamed-Ali Nahdi.

Dans la catégorie courts-métrages, c'est le film marocain « En route » de Munir Abbar qui a décroché le Grand prix, tandis que le prix du meilleur scénario est revenu au film tunisien « Mandat » de Samir Harbaoui. Le prix de la meilleure réalisation a été attribué à la Marocaine Ouijdane Khallid pour son court métrage « Tender threads », alors que le film marocain « The Driver » de Mehdi Ayouche s'est vu décerner le prix spécial du jury.

Une mention spéciale du jury a été accordée respectivement au film marocain « Burka » de Wahid Sanouji, au film algérien « Bridge » de Boukaf Mohamed Taher Shawki et au tunisien « Cendres » de Mehdi Ajroudi. Les organisateurs de ce festival, qui s'est déroulée au théâtre Mohammed VI d'Oujda, ont également honoré plusieurs artistes nord-africains ayant marqué la scène culturelle par leurs œuvres. Il s'agit notamment de l'actrice algérienne Malika Belbey, du poète marocain Sameh Darouich ainsi que de la comédienne marocaine Fadila Benmoussa.