Le nouveau maillot d’entraînement de la sélection algérienne de football, dévoilé fin septembre par la firme Adidas, a suscité une controverse au Maroc. Le gouvernement du Royaume est allé jusqu’à demander à Adidas le retrait de ce maillot au motif qu’il serait inspiré du Zellige, « un patrimoine marocain ». Face à cette polémique, l’équipementier allemand a fini par s’exprimer via un communiqué officiel.      

Le nouveau maillot de la sélection algérienne de football, dévoilé le 22 septembre par Adidas, et inspiré des motifs du « Zellige du palais El Mechouar à Tlemcen », et « caractéristique des pays maghrébins », a fait l’objet d’une grande polémique au Maroc poussant les plus hautes autorités marocaines à réagir. En effet, le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication du Royaume a mandaté, le 29 septembre, un avocat du barreau de Casablanca pour demander à l'équipementier allemand de « retirer le maillot de parade des Verts ».

Le ministère marocain estime que le maillot de l'Algérie est « inspiré du patrimoine du Royaume ». Il s'agit en l'occurrence du « zellige, une céramique caractéristique de l'art décoratif traditionnel marocain », selon la requête adressée par l’avocat marocain à la firme allemande. « Il s'agit d'un énième cas d'appropriation culturelle, qui consiste à s'emparer d'une expression culturelle traditionnelle, pour l'adapter à une autre culture dans un contexte différent, sans autorisation ni mention de la source », ajoute-t-il.

Maillot de l'Algérie : Adidas dit « regretter la controverse entourant cette affaire »

Face à l’ampleur de la polémique, qui intervient dans un contexte marqué par une crise politique sans précédent entre l’Algérie et le Maroc, la firme Adidas a fini par s’exprimer. « Suite à des discussions constructives entre Adidas et le ministère marocain de la Culture, nous pouvons confirmer une résolution positive du récent problème des maillots de football » portés par la sélection de l'Algérie, indique Adidas dans un communiqué transmis vendredi 14 octobre à l'AFP et repris par Le Monde[1]Football : accord entre le Maroc et Adidas sur le maillot controversé de la sélection algérienne, Le Monde.

« Le design s'est, en effet, inspiré du motif des mosaïques Zellige et n'a à aucun moment été destiné à offenser qui que ce soit », souligne Adidas dans son communiqué. « Le motif objet du litige n'apparaît que sur les maillots portés à l'échauffement d'avant-match », selon un porte-parole de la firme allemande. Adidas exprime en même temps son « profond respect au peuple et aux artisans du Maroc » et dit « regretter la controverse entourant cette affaire ».

De son côté, l’avocat du ministère de la Culture et de la Communication du Maroc a salué la réaction de la firme Adidas estimant dans un communiqué transmis à l'AFP que l'affaire du maillot de la sélection algérienne aura « mis en exergue l'importance de défendre notre patrimoine culturel et le savoir-faire ancestral de l'artisanat marocain ». Toutefois, Adidas n’a pas l’intention de retirer de la vente le maillot comme cela avait été demandé par les autorités marocaines. Pour preuve, le maillot des Verts aux motifs du Zellige est toujours mis en vente sur le site d’Adidas au prix de 65 euros.