Après un séjour émouvant, Patrick Bruel veut chanter en Algérie

C'est après 60 ans que Patrick Bruel, le fils prodige de Tlemcen, est retourné en Algérie. Il a été accompagné de sa mère dont les souvenirs rattachés à la ville algérienne sont plus vifs – elle y a vécu une bonne partie de sa jeunesse, contrairement à son fils. Le séjour de presque une semaine, de l'avis même du chanteur, était émouvant. D'ailleurs, il envisage d'y retourner en compagnie d'autres membres de la famille. Aussi, d'y chanter.        

Ce qui aurait pu faire peur à un pied-noir célèbre, de surcroît juif, a été plutôt une partie de plaisir pour l'interprète de Encore fois. En effet, à l'encontre de tout pronostic, le séjour de Patrick Bruel en Algérie a été une belle « réussite », que ce soit sur un plan humain que sur le plan « politique » : le chanteur et sa mère en ont bien profité et les appels à gâcher un retour, au parfum de deux conflits (celui, résolu, de la colonisation de l'Algérie, et celui encore vif entre Israël et la Palestine), n'ont pas eu beaucoup d'échos. Il n'y a qu'à voir comment Bruel en parle.

Retour de Patrick Bruel en Algérie : l'encouragement des autorités algériennes

Dans une entrevue filmée par France Inter, Bruel a parlé d'un « retour » qu'il ne risque pas d'oublier, un retour qui, assure-t-il, relevait aussi d'un besoin. Et la chanson Je reviens, fruit d'un très vieux fantasme, en est bel et bien une preuve irréfutable. Mais des « signes », il y en a bien eu. « Au même moment où j'écrivais cette chanson (c'est aux alentours de juin 2022), les autorités algériennes me font savoir que ça leur ferait plaisir que Patrick Bruel revienne en Algérie, et qui plus est avec sa maman », déclare le chanteur qui prend cela pour un signe. « Or, personne ne savait que la chanson que j'écrivais pouvait traiter de ce sujet », termine Bruel. Vrai ou faux, le chanteur qui a bercé tant de jeunesses mérite bien qu'on lui accorde le bénéfice de doute.

Société Voici pourquoi le principal lycée musulman de France sera privé de ses 500'000 euros de subventions par an

Du séjour à proprement parler, Bruel n'a pas tari d'éloges sur l'hospitalité des Algériens. Il affirme que l'accueil qui lui a été réservé était très particulier : « les gens voulaient lui signifier à quel point ils étaient heureux de le voir heureux », a-t-il assuré.

« Bienvenue chez vous », « bienvenue chez toi », lui soufflait-on à lui et à « sa maman ». Puis sont venus quelques détails du voyage, dont une visite dans l'école où sa mère enseignait, où ils ont été accueillis par les enseignants, mais aussi les élèves. Aussi, la visite de la maison dans laquelle la mère de Patrick Bruel a grandi, et celle que ses grands-parents ont achetée alors qu'elle n'avait que 17 ans. Aussi, la maison dans laquelle il est né, « un endroit chargé d'émotion ».

Un concert de Bruel en Algérie est-il possible ?

Enfin, cerise sur le gâteau, Patrick Bruel explique qu'il compte bien retourner en Algérie, mais cette fois-ci avec ses fils et ses frères – et probablement sa mère qui voudrait bien remettre ça. Mais, l'annonce qui risque bien de faire réagir est la suivante : il envisage d'organiser un concert en Algérie.

Dès lors, une question nous vient à l'esprit : voudra-t-on d'un Bruel dans un stade ou à la Coupole, ou même dans l'une des petites salles de cinéma d'Alger, avec toute l'organisation et toutes les « officialités » que cela suppose ? On connaît déjà un courant politique qui dira « non » : les islamistes. En effet, ceux-là s'étaient même opposés à la simple visite de Bruel et de sa mère.

Société Polémique au Maroc sur le statut de la langue amazighe


Vous aimez cet article ? Partagez !